" "
acceuilActualité

Le regret de Kenneth Merten…

Comment s’étonner … ? Kenneth Merten est déjà pleinement RESPONSABLE du phénomène du banditisme PHTK qui règne en Haïti depuis plus de 10 ans. Après avoir participé cyniquement au festin de l’intronisation au pouvoir du régime PHTK en Haïti, qu’espère Kenneth Merten de ces petits services rendus ?

Kenneth Merten était en service commandé… comme nos politiciens qui sont, eux aussi, en service commandé.

En Haïti, comme partout, ce sont les politiques qui sont pourris, pas vraiment le peuple. Pour Kenneth Merten, «ce sont les Haïtiens qui sont responsables de leur pays et non les USA. Je ne connais pas d’autres pays qui pensent que les États-Unis ou un autre pays étranger est responsable de ses questions de sécurité, d’économie ou de développement…» a déclaré l’ex-Chargé d’affaire a. i., Kenneth Merten.

Les États-Unis traînent une image hypocrite derrière eux, depuis bien longtemps… Encore ces diplomates américains dans de mauvais coups, ils en sont habitués, et l’histoire le démontre longuement. Il ne fait guère de doute que nous assisterons à d’autres fausses provocations. Toutefois, derrière les provocations se trouvent les États-Unis qui cherchent sans doute à en finir avec le peuple.

En effet, le lundi 11 avril 2022, en conférence de presse, en sa résidence officielle de Bourdon, Kenneth Merten, le Chargé d’affaires américain a. i., a annoncé la fin de sa mission en Haïti (débutée en octobre 2021) et déclaré «[…] Haïti a raté un bon moment d’attirer les investissements étrangers, à cause de l’instabilité politique, le problème de l’insécurité, incluant le kidnapping, entre autres…» Le diplomate américain s’est dit déçu des acteurs des différents accords de sortie de crise qui refusent de dialoguer ensemble pour trouver un consensus pour résoudre la crise. Déçu également de n’être pas parvenu à réunir autour d’une même table les protagonistes de la crise, il a critiqué le comportement de l’Exécutif haïtien qui, selon lui, n’a pas de vision précise pour avancer vers les élections et résoudre la crise politique.

Concernant l’insécurité, Kenneth Merten a précisé: «Les États-Unis n’ont pas tourné le dos à Haïti […] Nous sommes très sensibles au problème de l’insécurité». Rappelant les efforts déjà déployés par les États-Unis visant à doter la Police Nationale d’Haïti de matériels et d’équipements appropriés pour éradiquer les gangs, il assure: «d’ici le mois de mai, l’aide additionnelle américaine à la PNH, dans ce domaine, sera effective. Le Canada et la France apporteront également leur soutien à Haïti, dans le cadre de cette démarche», a conclu Merten.

Il y a ce dicton: «aucun plan ne survit au premier contact avec l’ennemi» que j’élargirais même à: «aucun plan ne survit au premier contact avec la réalité». Pourquoi ? La première est évidente, l’ennemi essaiera de déjouer vos plans, mais la seconde est moins connue: il y a toujours un grand élément de chaos, simplement parce que votre pays tout entier et vos élites sont dans un seul mode. Et ils refusent de basculer dans une réalité complètement nouvelle.

Mais toutes les choses, bonnes ou mauvaises, ont une fin, et je suis prêt à parier que le Jour de la Victoire sera un grand événement.

Entre temps, le vendredi 15 avril 2022, le Département d’État a annoncé que Nicole D. Thériot a été désignée comme nouvelle Chargée d’affaires a. i. des États-Unis en Haïti. Elle remplace à ce poste Kenneth Merten qui a terminé son mandat. Quelle est sa mission ? Sa feuille de route ? Nul ne le sait encore, mais il suffit d’attendre sa première intervention pour en savoir plus.

Rappelons également que Kenneth H. Merten a été Ambassadeur à Port-au-Prince entre 2009 et 2012, coordonnateur spécial des États-Unis pour Haïti au cours de la période des élections de 2015-2016 et n’a pas laissé que des bons souvenirs… Bye bye Merten!!

Emmanuel Saintus

Articles Similaires

Back to top button