" "
acceuilActualitéPerspective & Politique

Ariel Henry et ses promesses farfelues

Récemment, il y a eu des rumeurs sur l’éviction imminente de ce Gouvernement de facto mais, en tant que citoyen haïtien, je ne confirme pas ces augures car l’opposition n’est pas prête à y faire face maintenant, et la raison en est qu’elle n’est pas unie et que les hypocrites sont nombreux dans ses rangs, sans parler des espions qui ont vendu leur patrie, leur identité haïtienne et leur idéologie pour soutenir ce régime malfrat.

En effet, Ariel Henry revient du sommet des Chefs d’État et de Gouvernement de la Communauté des Caraïbes (CARICOM) et SICA avec des promesses contre l’insécurité et une subvention de 45 millions de dollars américains. De retour de la trente-troisième réunion intersessionnelle de la Conférence des Chefs de gouvernement de la Communauté des Caraïbes (CARICOM) qui s’est tenue les 1er et 2 mars 2022, et du 4e Sommet du Système d’intégration de l’Amérique centrale (SICA) organisés à San Pedro, au Belize, le 3 mars 2022, le premier ministre Ariel Henry, ce vendredi 4 mars, accueilli par ses ministres au Salon Diplomatique, dans un point de presse, a retracé l’essentiel de ses échanges avec les Chefs de gouvernement de la CARICOM et annoncé les décisions prises qui concernent la gouvernance du pays. Selon le Premier Ministre Ariel Henry, Haïti a beaucoup à tirer de sa coopération avec les pays de la région. «La question de l’insécurité a été largement débattue à la 33e Réunion de la CARICOM. Nous avons demandé le support des pays de la région pour combattre le phénomène de l’insécurité. J’ai entendu les cris de la population. Je vous promets que les choses vont changer car nous travaillons avec tous nos partenaires pour aboutir à des résultats», a-t-il expliqué, avant de souligner sa demande d’entraide judiciaire avec certains pays de la région, dans le cadre du dossier de l’assassinat du président Jovenel Moïse. Le Chef du gouvernement a annoncé qu’une délégation de la CARICOM, dans le cadre d’une mission exploratoire, viendra en Haïti dans les jours à venir, pour aider à fixer les modalités pour les prochaines élections, en passant par la mise en place du Conseil électoral provisoire. Elle aura aussi à rencontrer les forces de défense du pays pour aborder la question de l’insécurité. Ariel Henry a évoqué la possibilité d’avoir le support des États-membres de la CARICOM, dans la recherche d’une solution inclusive à la crise. Toujours selon le Chef du gouvernement de facto, la Banque de Développement des Caraïbes (CDB) prévoit octroyer à Haïti une subvention de 45 millions de dollars américains, sur une période de 4 ans, allant de 2022 à 2026, ce qui permettra au Gouvernement d’agir rapidement et efficacement sur les problèmes pressants auxquels fait face le pays, notamment après le séisme du 14 août 2021.

Pour sa part, le ministre des Affaires Étrangères et des Cultes, Jean Victor Généus, a fait savoir que les pays de la région veulent aider Haïti à trouver le chemin de la stabilité, par la mise en place des institutions, ce qui sera bénéfique pour la région qui connaît une augmentation des trafics de toutes sortes, des armes, des êtres humains, etc. Il y a eu aussi des échanges sur la façon de développer une économique complémentaire dans la région. «En ce sens, nous devons, pour faciliter les échanges commerciaux, augmenter la production des denrées que nous cultivons et ce que nous produisons qui ne sont pas disponibles dans les autres pays de la région, parce que nous disposons d’un avantage comparatif», a expliqué le chancelier Jean Victor Généus qui souligne que Haïti aura désormais une présence active et significative au sein de l’organisation régionale. Il a aussi indiqué que le PM Henry et lui ont discuté avec les autres États sur la nécessité pour Haïti d’intégrer activement toutes les institutions qui constituent la CARICOM. Le ministre Jean Victor Généus a également mis en avant la signature de l’accord de partenariat entre l’Académie diplomatique Jean Price Mars du ministère des Affaires Étrangères et l’Institut du service extérieur de la Nation de la République d’Argentine. Il y aura des échanges d’étudiants, d’académiciens et de la formation.

Emmanuel Saintus

Articles Similaires

Back to top button