acceuilActualitéEn bref

En Bref

L’ex-commissaire de police, Jean Coles Rameau, abattu à Port-au-Prince

L’ancien commissaire de police de Port-au-Prince, Jean Coles Rameau, a été criblé de balles, le samedi 8 janvier, à l’angle de la rue Magloire Ambroise (près du marché Salomon), dans la capitale, par des individus lourdement armés.

Il a été tué à bord de sa voiture de marque Toyota Land Cruiser. Son garde du corps aussi a été tué. Mais son chauffeur, atteint par balle, a été transporté d’urgence à l’hôpital. Une dame âgée, qui se trouvait à proximité, a trouvé la mort également lors de cette attaque, une autre dame est blessée par balle.

Alors qu’il était commissaire de police à Port-au-Prince, Jean Coles Rameau, a été arrêté à la suite de la mort de 11 personnes, dans le quartier de Carrefour-Feuilles. Il a été ensuite renvoyé de la PNH et a embrassé la profession d’avocat.

Le samedi 8 janvier, vers 7h00 p. m., à la 1ère ruelle Rivière (Bourdon, Port-au-Prince) des individus armés ont pris le contrôle d’une Jeep Toyota Land Cruiser du cortège du sénateur Joseph Lambert, Président du Sénat, dans laquelle se trouvaient 3 policiers de la Brigade d’Intervention Motorisée (BIM) et de l’Unité Départementale de Maintien d’Ordre (UDMO) affectés à la sécurité du Président du Sénat, avant de s’enfuir avec le véhicule et les 3 otages, a rapporté le sénateur Lambert qui indique que les ravisseurs réclament 5 millions de dollars pour libérer les 3 otages…

Le Sénateur Lambert a attribué l’enlèvement à la situation d’«insécurité générale» en Haïti, sans évoquer d’éventuelles motivations politiques, alors que la tension monte entre l’Exécutif et le Législatif. Il affirme qu’il ne se laissera pas intimider et qu’il maintenait son discours au Sénat, ce lundi 10 janvier.

8 nouveaux cadres de direction au MJSAC

Raymonde Rival, la titulaire du Ministère de la Jeunesse, des Sports et de l’Action Civique (MJSAC), a effectué 8 changements de cadres de direction dont : 2 directeurs promus au Ministère et 6 nominations départementales (4 directeurs et 2 directeurs adjoints).

Liste des nouveaux cadres : Mme Lunda Datus, promue directrice de la Direction de Jeunesse et d’Insertion ; Mme Darline Leny, promue Directrice de la Direction des Ressources Humaines ; M. Jean-Claude Sanon, nommé Directeur a. i. de la Direction Départementale du Sud-Est ; Jean-Eddy MENARD nommé Directeur adjoint a. i. de la Direction Départementale de l’Artibonite ; Me Jean-Claude F. Douyon, nommé Directeur a. i. de la Direction Départementale de l’Ouest ; M. Phito Rubens Thimothé, nommé Directeur adjoint a. i. de la Direction Départementale de l’Ouest ; Walcken Joseph, nommé Directeur a. i. de la Direction Départementale du Nord-Ouest ; Ribincks Louis, nommé Directeur adjoint a. i. de la Direction départementale du Nord-Est.

Paul Loulou Chéry et son épouse, enlevés

Le syndicaliste Paul Loulou Chéry et son épouse ont été enlevés dans la soirée de mercredi 5 janvier, à Croix-des-Bouquets, par des hommes armés du gang «400 Mawozo», au moment où ils s’apprêtaient à rentrer chez eux. Le gang exige une rançon de 500 mille dollars américains pour la libération des 2 otages.

Une ambulance volée, prudence

Le Centre Ambulancier National (CAN) informe que l’une de ses ambulances, immatriculée DM-00147, Mobile 123 a été volée. Le CAN appelle la population à la vigilance et lui demande de contrôler la plaque d’immatriculation de toutes les ambulances en circulation.

Kidnapping déjoué, 2 bandits tués

Le vendredi 7 janvier, lors d’une opération conjointe, menée par la Police Nationale d’Haïti (PNH) et le Commissaire du Gouvernement près du Tribunal de Première Instance de Port-au-Prince, Me Jacques Lafontant, deux bandits ont été tués au cours d’une tentative de kidnapping déjouée à Delmas 19.

Fausses cartes de vaccinations

Attention aux fausses cartes de vaccination en circulation. Le Ministère de la Santé Publique promet de sévir avec rigueur contre les réseaux de faussaires.

Justice : le Gouvernement renouvelle le mandat de 5 juges

Le Ministère de la Justice, dans une note adressée au Secrétaire technique du Conseil supérieur du Pouvoir Judiciaire (CSPJ), a officialisé la décision du Gouvernement de renouveler les mandats de cinq magistrats : Me Chavannes Étienne et Me Jean Wilner Morin qui sont tous les deux nommés juge et juge d’instruction au Tribunal de Première Instance (TPI) de Port-au-Prince ; Me Marlène Bernard Delva, nommée juge pour enfant au TPI de Port-au-Prince, Me. Jean Rigaud Duret, nommé juge d’instruction au TPI de Croix-des-Bouquets, Me Frito Aristil, nommé juge d’instruction au TPI du Cap-Haïtien.

Rappelons que le mandat de plusieurs magistrats était arrivé à terme, en décembre 2021, et depuis 2018, pour Me Jean Wilner Morin. Pour mémoire, la durée du mandat des juges des TPI est de 7 ans, alors qu’elle est de 3 ans pour les juges d’instruction.

L’avocate des militaires colombiens détenus en Haïti affirme qu’ils ont avoué sous la torture

L’avocate Lorena Läzaro, Présidente de la Fondation pour la défense et la représentation de la force publique et de leurs familles (FUNDEREF) qui représente les intérêts des familles de 15 des 18 militaires colombiens, arrêtés en Haïti, dans la cadre de l’assassinat du Président Jovenel Moïse, le 7 juillet 2021, a assuré que les détenus du Pénitencier de Port-au-Prince avaient été torturés et obligés de s’incriminer dans cet assassinat, ajoutant qu’un Général de la police colombienne était présent, lors de ces évènements. « […] Je dis qu’ils ont été soumis à la torture, lorsqu’ils ont été interrogés par la police haïtienne, le Général Norberto Mujica, était présent pendant qu’ils étaient torturé», a-t-elle déclaré, lors d’une entrevue sur les ondes de RCN Radio, l’un des principaux réseaux radio de Colombie. Le Général Norberto Mujica, actuellement Chef de la Direction du renseignement de la police (DIPOL) nie avoir été témoin d’actes de torture contre les ex-militaires colombiens, incarcérés en Haïti. Rappelons que Mujica fait partie de la Commission de haut niveau, nommée deux jours après la mort du Président d’Haïti, chargée d’examiner les progrès de l’enquête sur cet assassinat. Mujica affirme que la version de la torture dans ces événements est fausse et si Me Lorena Läzaro a des preuves, qu’elle les montre. «C’est un mensonge, heureusement j’ai des enregistrements de tout ce qui s’est passé là-bas et, si la défense croit que c’est le cas, qu’elle porte plainte je vais prendre mes preuves, je n’ai pas de problème, j’ai toute la transparence de l’affaire par rapport à ce qui s’est fait là-bas», assurant que toute référence à ce qui s’est passé en Haïti sera fait devant une instance judiciaire. Il ajoute: «tout ce que j’ai à dire, je le dis légalement, judiciairement, et je n’ai aucun problème avec la situation qui s’est présentée en Haïti». Alors que chacun maintient sa version des faits et que l’on ne sait pas qui dit vrai, en Haïti il n’y a toujours pas de réponse sur la possibilité d’assurer une défense formelle des Colombiens dans un pays qui est le théâtre permanent d’actes de violence et d’enlèvements quotidiens…

Le Sénateur Lambert s’adressera à la Nation

Le Président du Sénat, Joseph Lambert, demande à la direction des ressources humaines d’aviser tous les employés de se présenter à leur poste de travail à partir de lundi 10 janvier, dans une tenue vestimentaire soignée et correcte. L’absence d’employé sera considérée comme un abandon de poste. «À cette occasion, le Président du Sénat, Joseph Lambert, fera une adresse à la Nation», lit-on dans une note du Bureau du Sénat.

AVIS aux descendants d’Haïtiens à Cuba

À compter du lundi 10 janvier 2022, les descendants d’Haïtiens doivent présenter chaque certification de sa chaîne de filiation, légalisée par le Ministère des Relations Extérieures (MINREX). Si cette condition n’est pas remplie, l’entrée à l’ambassade ne sera pas admise à cette catégorie, Consulat, Ambassade d’Haïti à Cuba.

Fausse vidéo de promotion du Carnaval 2022

Camy J. Depas, Directeur Général du Ministère de la Culture et de la Communication, informe le public, en général, que la vidéo qui circule actuellement sur les réseaux sociaux, faisant la promotion du Carnaval 2022, n’est pas authentique. Cette publication inopportune n’a rien à voir, ni de près ni de loin, avec le Ministère de la Culture.

Redémarrage du projet d’Électrification Rurale

«L’année 2022 commence avec des efforts redoublés pour impulser le développement en Haïti. Nous remercions « Enviro Earth » et Enersa Haïti pour le redémarrage du projet d’Électrification Rurale (ERAF), financé par le Japon à Mont-Organisé», a déclaré le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD-Haïti).

Un Sénateur estime que le P.M. pourrait mettre un terme au Sénat

Jean Rigaud Bélizaire (Parti Consortium) l’un des 10 sénateurs siégeant encore à la Chambre haute, a déclaré que les mandats des sénateurs expirent en 2023, bien qu’il estime que le premier ministre, Ariel Henry, peut déterminer la fin de la gestion des législateurs, le 10 janvier prochain.

Laboule 12 : percée d’une nouvelle route

Les travaux liés à la décongestion des voies routières de Laboule 12 sont lancés. La direction départementale de l’Ouest, du Ministère des Ministère des Travaux Publics, œuvre dans la percée d’une nouvelle route. C’est une alternative au bénéfice de la population, afin de rendre accessible la circulation et faciliter les échanges commerciaux vers le département du Sud.

Politique : Jean-Charles Moïse exige et menace

L’ex-Sénateur Jean Charles Moïse, Secrétaire Général du parti «Pitit Desalin», pose 2 conditions au maintien au pouvoir du Premier Ministre a. i., Ariel Henri, après le 10 janvier 2022. Il exige:

1 – la formation d’un Conseil Électoral Provisoire (CEP) crédible;

2 – Que la sécurité de la population soit assurée.

À défaut du respect de ces deux conditions, Jean-Charles Moïse entend gagner les rues avec ses militants, partisans et alliés, afin de contraindre le Chef du Gouvernement à quitter la Primature pour mettre en place un autre Gouvernement pouvant répondre à ces exigences.

L’enquête contre le juge Garry Orélien et son greffier, d’après la requête de RNDDH

Le Réseau National de Défense des Droits Humains (RNDDH) notifie l’immobilité de l’enquête policière et judiciaire sur l’assassinat du président Jovenel Moïse, dans un rapport rendu public le jeudi 6 janvier 2022. Le juge instructeur, Garry Orélien et son greffier, Élysée Cadet, s’adonnent par tout moyen de pression, six mois après les faits de l’exécution de Jovenel Moïse. L’enquête de police n’a subi aucun ajout pour l’élaboration d’un rapport définitif portant sur l’assassinat de l’ancien président, au niveau de la Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ).

Le MENFP organise un échange autour des enjeux du système éducatif du pays

Le ministre de l’Éducation Nationale et de la Formation Professionnelle (MENFP), Nesmy Manigat, a organisé une réunion du cabinet élargi, le jeudi 6 janvier 2022. Ce regroupement est basé sur les enjeux du système éducatif haïtien, entre autres, les actions permettant d’influencer positivement les conditions d’apprentissage des élèves et les conditions de travail des enseignants, à l’échelle nationale, dans le Grand Sud et surtout dans les zones touchées par la violence armée, à fait savoir le MENFP, d’après des sources proches.

Cérémonie d’hommage aux policiers victimes, dans leurs fonctions

La Police Nationale d’Haïti (PNH) a organisé une cérémonie à l’Académie de Police, le jeudi 6 janvier 2022. Cette cérémonie rentre dans le cadre d’hommage rendu aux policiers morts ou portés disparus dans leurs fonctions. Le DG Frantz Elbé a promis que cette structure continuera de fournir un accompagnement aux familles des victimes. Cette activité a été l’occasion de la remise des plaques d’honneur pour les policiers tombés au champ d’honneur au service de l’institution, au cours de l’année 2021, selon le premier ministre a. i., Ariel Henry.

Conférence du MSPP pour confirmer l’absence d’un nouveau variant en Haïti

Le Ministère de la Santé publique et de la Population (MSPP) a organisé une conférence de presse, au tour de la pandémie de COVID-19 et sur des cas de fièvre et de grippe en éclosion en Haïti, le jeudi 6 janvier 2022. Le MSPP a indiqué que le pays fait face à une grippe saisonnière, des spécimens sont en cours d’analyse dans des laboratoires et confirme l’absence d’un nouveau variant dans le pays. Il demande à la population de continuer à adopter les gestes barrières et les mesures praticables pour contrer la propagation du coronavirus.

Mouvements de protestation à Saint-Marc par des agents douaniers

Des employés de la douane ont bloqué la Route Nationale numéro 1, à Saint-Marc, le jeudi 6 janvier 2022. Supportés par des marchands, les agents douaniers de Saint-Marc exigent le retrait de la mesure interdisant le dédouanement des effets personnels au port de cette commune. Des barricades et toutes sortes de véhicules ont été utilisés pour perturber la circulation, créant une situation de panique pour les voyageurs du Grand Nord.

Destra Cleenton / Steevenson Bazelaire

Articles Similaires

Back to top button