. Un mort et deux blessés

Des malfrats non identifiés ont semé le deuil dans la famille de Jean Philippe Amatas à Miragoâne. L’opération criminelle a causé la mort de Robenson François, jeune garçon de 22 ans, originaire de la zone. Léonica Amatas, une fillette de 7 ans et Fritznel Zilus ont été grièvement blessés. La fillette est atteinte de deux balles, dont l’une au genou gauche. Le sénateur des Nippes, Nénel Cassy, accuse les militants du Parti haïtien Tèt Kale (PHTK) de complicité dans cette attaque meurtrière. « Les autorités policières sont au courant de ces attaques répétées qui proviennent de l’équipe du pouvoir en place », fulmine l’homme politique, favorable à un remaniement au sein de la direction départementale des Nippes de la Police Nationale d’Haïti. Nénel jure que la recrudescence de l’insécurité dans le département résulte d’un comportement irresponsable, observé auprès des responsables de la police. « Il faut changer les responsables », fustige le sage.

Articles Similaires

Back to top button