" "
acceuilActualitéPerspective & Politique

HTC: le roi Ariel est maintenant nu

En analysant les vraies situations, on constate qu’en Haïti, les premiers problèmes émanent
d’une élite, manipulée par la CIA et les oligarques qui ont installé une marionnette à la
Primature, en insérant des éléments de cette classe politique autour et dans tous les services de
l’État. Ils visent ainsi un asservissement de ce pays à leur domination.
On constate que les généraux de plateau de télé et les médias aux ordres ne savent plus
quoi dire pour nous convaincre qu’Ariel Henry n’est pas en pleine débandade et qu’il manque
de sommeil. Le retour à la réalité risque de grandement les déstabiliser. Ils nous expliquent
qu’Ariel Henry était obligé de faire de grands sacrifices pour sauver l’Accord du 11
Septembre, rebaptisé «Accord du 21 Décembre». Ces paroles délirantes viennent des
généraux de certains partis et d’organisations politiques bidons.
Consternant de bêtise et d’une ignorance crasse, mélangée avec une grosse dose de
mauvaise foi, la marionnette Ariel Henry reste droit dans ses bottes, bien que la majorité du
peuple haïtien rejette manifestement les décisions de ce dirigeant de facto.
Je comprends que les ariélistes et les serviteurs de politiciens pourris et corrompus
refusent de reconnaître cette réalité. Ils ont démontré, à plusieurs reprises, qu’ils étaient
capables de dépasser les limites du mensonge et qu’ils iraient jusqu’à renier leur père et leur
mère pour satisfaire les besoins d’une propagande nauséabonde. Quittez la TV et la presse car
la réalité est bien différente.
En effet, les noms des membres du HCT (Haut Conseil de Transition) seront publiés
bientôt. L’arrêté de nomination des membres du Haut Conseil de Transition sera publié dans
les prochains jours, afin de faciliter l’installation des membres du HTC et de le rendre
opérationnel, a confirmé Rosemond Pradel, le Ministre des Travaux Publics. Le
Gouvernement avait publié le texte de l’Accord du 21 décembre, sans les noms des membres
du HCT. Le Gouvernement a publié dans le journal officiel, «Le Moniteur», numéro spécial

1, en date du 3 janvier 2023, le texte de l’accord intitulé «Consensus National pour une

Transition Inclusive et des Élections Transparentes» ainsi que les signataires de cet accord,
signé le 21 décembre 2022 à l’hôtel Karibe.
Il est à souligner qu’alors que le Premier Ministre de facto, Ariel Henry, avait promis
l’installation du Haut Conseil de Transition (HCT), une semaine après la signature de
l’accord, le HCT n’est toujours pas installé. Pire encore, dans le texte publié dans Le
Moniteur, les noms des 3 membres du HCT ne figurent pas. Rappelons que le 21 décembre,
les 3 membres du HCT avait été dévoilés. Il s’agit de : Calixte Fleuridor, de la Fédération
protestante d’Haïti qui représentera la société civile, Mirlande Manigat qui représentera les
partis politiques et Laurent Saint Cyr qui représentera le secteur privé.
L’absence de publication du nom des membres du Conseil dans le journal officiel et le
retard d’installation du HCT sont-ils liés ? Jusqu’à présent, nous l’ignorons, mais, un
désaccord de dernière minute au niveau du HCT est une hypothèse que l’on ne peut pas
exclure et qui pourrait expliquer ce retard de publication.
Le Secteur Démocratique et Populaire (SDP), branche de «l’avocat du peuple», André
Michel, et de Marjory Michel, se dit satisfait de l’accord du 21 décembre 2022. Saluant la
publication officielle de l’accord intitulé «Consensus National pour une Transition Inclusive et
des Élections Transparentes» dans le journal officiel Le Moniteur, le SDP invite Ariel Henry à
laisser ouverte la porte du dialogue.
À travers un communiqué en date du 13 janvier 2023, le Secteur Démocratique et
Populaire (SDP) dit saluer la publication du Consensus National du 21 Décembre 2022 dans
le journal officiel de la République d’Haïti, Le Moniteur. Le SDP appelle aussi le Premier
ministre Ariel Henry à laisser ouverte la porte du dialogue. Dans ce communiqué signé de Me
Michel André, de l’ancienne ministre à la Condition Féminine et aux Droits de la Femme,

Marjory Michel et du représentant du SDP au sein du Gouvernement, l’actuel ministre de la
Planification et de la Coopération Externe, Ricard Pierre, le SDP décrit l’Accord du 21
décembre 2022 comme une étape importante dans la résolution de la crise haïtienne. «Fruit
d’un consensus politique entre le secteur privé, la société civile et la classe politique, le
compromis historique du 21 Décembre 2022 représente une étape importante dans la
résolution de la crise politique et institutionnelle que traverse notre chère Haïti», juge le SDP.
En outre, le SDP dit saluer la classe politique haïtienne pour le choix de Mirlande
Manigat, en tant que son représentant au sein du Haut Conseil de la Transition (HCT). Même
son de cloche pour la Société civile et du secteur privé des affaires qui ont désigné Calixte
Fleuridor et Laurent St-Cyr, comme leur représentant au sein de cette structure.
Dans le même esprit, le SDP dit s’incliner devant la compréhension citoyenne des
différents acteurs signataires de l’Accord du 21 décembre 2022. Invitant le Premier Ministre
Ariel Henry à procéder à la mise en application de ce document, cette structure politique dit
souhaiter que la porte du dialogue et du compromis reste ouverte.
Rosny Desroches, le Coordonnateur de l’Observatoire Citoyen pour
l’Institutionnalisation de la Démocratie (OCID), juge incomplet l’accord du 21 décembre 2022
et appelle à le réviser. Il plaide en faveur d’un consensus élargi, estimant également que le
Haut Conseil de Transition doit avoir un pouvoir réel et suffisant.
Et de plus, le Bureau intégré des Nations unies en Haïti (BINUH) salue la publication
de l’accord «Consensus National pour une Transition Inclusive et des Elections
Transparentes» dans Le Moniteur du 3 janvier 2023. Le BINUH encourage les acteurs à
poursuivre ce dialogue inclusif, devant conduire à la restauration des institutions
démocratiques.
Emmanuel Saintus

Articles Similaires

Back to top button