acceuilEn brefUncategorized

En Bref

57 assassinats, dont 4 policiers, en août

Mardi 6 septembre, dans son dernier rapport, l’Organisation des Citoyens pour une Nouvelle Haïti (OCNH), par la voix de Me Morel Saint-Cyr, a révélé, en conférence de presse, qu’au moins 57 cas d’assassinats (dont 4 policiers) ont été recensés en août. Ils ont été perpétrés par balle ou à l’arme blanche, majoritairement dans la commune de Croix-des-Bouquets.

Plus de 15 détenus, morts de faim

Plus de 15 détenus sont morts de faim dans les prisons civiles des Cayes, de Jacmel, de Mirebalais et de Petit-Goâve, entre janvier et septembre 2022, révèle un rapport de la Commission Épiscopale Justice et Paix.

Promouvoir les Droits de l’homme par la voie éducative

La Caravane de sensibilisation des écoliers sur les Violences Basées sur le Genre (VBG) continue sur sa lancée ! C’était au tour des élèves du Lycée National Philippe Guerrier de recevoir l’équipe du Groupe d’Appui Éducatif pour la Promotion Des Droits de l’Homme (GRAPRODH), pour une causerie participative sur le harcèlement et la culture du viol. C’est une initiative du projet «Réinsertion économique des femmes handicapées pour combattre les VBG, portée par Le Mouvement pour l’Intégration et l’Émancipation Des Femmes Handicapées (MIEFH), en partenariat avec GRAPRODH, sous le haut financement de ONU-femmes, dans le cadre de l’initiative spotlight». Le harcèlement est un fléau qui touche toutes les couches, particulièrement, les adolescents, le plus souvent qui n’en sont pas conscients, car les nouvelles cultures, les nouvelles tendances dans les chansons, tendent à banaliser les violences basées sur le genre.

Le féminisme revendique les droits de la femme

Le féminisme revendique les droits de la femme, non parce qu’elle est femme mais parce que c’est un être humain et que tous les êtres humains sont égaux et doivent le demeurer. Il revendique l’égalité parce que nos différences (entre hommes, femmes, noirs, blancs, etc.) ne devraient, en aucun cas, être source d’inégalité mais plutôt une source d’enrichissement. Par conséquent, dans le combat féministe, ce n’est pas la femme qu’on protège de l’homme mais l’humanité qu’on protège d’elle-même. À cet effet, JAFH défend la thèse selon laquelle le féminisme est un humanisme. En se basant sur cette dernière, l’association des Jeunes Activistes Féministes d’Haïti (JAFH) a lancé un Festival du livre baptisé: «Un livre, un patrimoine», impliquant un concours de textes sur deux ouvrages dont «Les Gouverneurs de la rosée, de Jacques Roumain, et «De l’égalité des races humaines», d’Anténor Firmin. Ce concours avait pour objectif d’inciter, dans un premier temps, les Haïtiens (nes) à faire une remise en question sur notre capacité et notre valeur, en tant que peuple, et de faire, dans un second temps, une réflexion profonde sur le rôle et la place accordée à la femme au sein de notre société. La finale de la première édition de ce festival s’était tenue le samedi 20 août 2022, à Suave night-club. L’association des Jeunes Activistes Féministes d’Haïti (JAFH) profite de l’occasion pour rappeler au public en général que ce concours de textes, qui a été organisé dans le cadre de ce festival, restera un rendez-vous annuel pour la jeune structure. Les gagnants de ce concours sont:

* pour la catégorie universitaire : #006 Gupson Morisset (1er); #003 Edner Point-Du-Jour (2ème); #005 Rolph Milfort (3ème);

* pour la catégorie secondaire : # 004 Bethsaïda Kerdine Erase (1ère); #005 Darline Badio (2ème); # 001 Jean Roodly Gédéon (3ème).

* Un certificat de participation a été décerné à tous et à toutes les participants (es) de ce concours. La remise des prix pour les deux catégories se fera au mois de septembre 2022.

Camion détourné, récupéré avec sa marchandise

Le mardi 6 septembre, la police de Bon-Repos a intercepté un camion rempli de marchandises qui avait été détourné par 5 individus armés sur la Route Nationale numéro 1, dans la zone de Lathan (Croix-des-Bouquets). Les individus, apercevant les policiers, ont pris la fuite en abandonnant le camion.

Gonaïves : incendie au marché de Poteau

Le marché public de Poteau, 4ème section communale de la ville des Gonaïves, département de l’Artibonite, a été incendié dans la nuit du 6 au 7 septembre 2022. Selon nos informations, l’incendie a éclaté vers 3 heures du matin. Les pertes et les dégâts matériels sont importants. Des marchandises en entrepôt sont parties en fumée. L’origine de cet incendie demeure, pour le moment, inconnue.

53% des écoles n’ont pas de toilettes séparées

En Haïti, 53% des écoles n’ont pas de toilettes séparées pour les garçons et les filles. L’UNICEF construit des toilettes dans les écoles pour améliorer les conditions de santé et d’apprentissage des élèves.

Opération contre la vente illicite des produits pétroliers

Faisant suite aux instructions passées aux agents de l’ordre, une opération a été lancée, le mercredi 7 septembre 2022, par la police, conjointement avec les autorités judiciaires, contre toutes les personnes impliquées dans la vente illicite des produits pétroliers sur la voie publique, ainsi que le stockage clandestin dans des maisons.

Détournement de camions-citernes

Selon Ricardin Saint-Jean, le ministre du Commerce et de l’Industrie, «des camions citernes remplis, qui ont quitté les terminaux pétroliers, ne sont pas arrivés dans les stations-services», affirmant: «chaque mesure prise par le Gouvernement, pour tenter d’enrayer le trafic illicite du carburant sur le marché national, est contournée par des hommes du secteur pétrolier.»

3 individus arrêtés pour détention et trafic de stupéfiants

Toussaint Myloyson (22 ans), Mertil Thélascot (33 ans), originaires de Miragoâne, et Michel Boudy Jean (43 ans), originaire d’Aquin, ont été arrêtés à Aquin, par l’Unité Départementale de Maintien de l’Ordre (UDMO) du Sud. Au cours de cette opération des agents de l’UDMO, accompagnés du Commissaire du Gouvernement d’Aquin, 18,927kg de marijuana ont été retrouvés en possession de ces 3 individus. Ils sont accusés de détention et de trafic de stupéfiants. La marijuana, après constat d’un juge de paix, a été remise aux agents du Bureau de Lutte contre le Trafic de Stupéfiants (BLTS) du département du Sud.

Smith Prinvil / Stevenson Bazelaire

Articles Similaires

Back to top button