Site icon Latest News, Breaking News, National News, World News, Haiti News – Journal Haiti Progres

En Bref

Cap-Haïtien : 109 Haïtiens rapatriés

Le samedi 30 juillet, l’équipage du navire de la Garde Côtière, Tampa (WPG-48), a rapatrié 109 Haïtiens (hommes, femme et enfants) au Cap-Haïtien, à la suite d’une interception, le lundi 25 juillet, d’un voilier extrêmement surchargé, près de l’atoll «Cay Sal Bank», aux Bahamas.

Le Pénitencier National, au bord de l’émeute

Le mercredi 27 juillet 2022, une forte tension a régné au Pénitencier National, lorsque des prisonniers ont réussi à quitter de force leur cellule et à sortir dans la cour, pour protester contre les mauvaises conditions de détention. Certains n’ont pas pu se laver ni manger depuis 3 jours et ils ont soif car ils manquent d’eau. D’autres sont malades et ne reçoivent pas de soin. Rappelons que, par le passé, des détenus sont morts au Pénitencier National, en raison de maladies contagieuses, de l’insalubrité des cellules (absence de toilette), du manque de nourriture, et d’eau, de sommeil, entre autres.

Pour reprendre le contrôle de la situation et forcer les détenus à regagner leur cellule, les gardiens ont utilisé des gaz lacrymogènes et des tirs à balles réelles. On ignore s’il y a eu des blessés ou des morts. Marie Yolène Gilles, de la «Fondasyon Je Klere» (FJKL), lance un cri d’alarme face à cette situation, avant qu’un drame ne se produise.

Trafic d’armes : Me Robinson Pierre-Louis, au Pénitencier National

L’audience en habeas corpus pour la libération de Me Robinson Pierre-Louis, Secrétaire Général de la Fédération des Barreaux d’Haïti, ex-membre du cabinet du ministre de la Justice, Berto Dorcé, arrêté dans l’affaire de la libération de deux trafiquants d’armes, a eu lieu par-devant le juge Bernard Saint-Vil qui a rendu son ordonnance et demandé aux défenseurs de Me Robinson Pierre-Louis de faire valoir ses droits par-devant le cabinet d’instruction.

En attendant, Me Robinson devra rester au Pénitencier National en compagnie de l’ex-Commissaire du Gouvernement, Michelet Virgile, qui avait ordonné la libération des deux trafiquants. L’instruction de cette affaire a été confiée au magistrat Walter Wesser Voltaire, déjà en charge de l’instruction du dossier de l’assassinat du président Jovenel Moïse, le 7 juillet 2021, en sa résidence.

3,5 millions de gourdes pour l’éducation des jeunes handicapés

Jean Ronald Joseph, le directeur général du Fonds National de l’Éducation (FNE) et le secrétaire d’État à l’Intégration des Personnes handicapées, Génard Joseph, ont signé cette semaine un protocole d’accord portant sur l’appui à la scolarisation des enfants et des jeunes à besoins éducatifs spéciaux, ainsi que ceux qui vivent en situation de handicap.

Par cet accord, un montant de 3,5 millions de gourdes est alloué au Bureau du Secrétaire d’État, pour appuyer notamment des organismes spécialisés dans le domaine éducatif, en charge d’enfants à besoins spéciaux et/ou de jeunes handicapés.

Le secrétaire d’État, Génard Joseph, se réjouit que ce montant contribuera à répondre effectivement aux besoins éducatifs des familles ayant des enfants en situation de handicap, et promet de tout mettre en œuvre pour que la phase opérationnelle commence dans le meilleur délai.

Le directeur général du FNE a saisi l’occasion pour renouveler l’engagement du FNE dans la promotion et le renforcement de l’éducation inclusive en Haïti, tout en rappelant qu’il relève du cadre légal de l’institution, de soutenir les familles ayant des enfants en situation de handicap ou à mobilité réduite.

Un agent de l’USGPN, enlevé et libéré en 24h

Le jeudi 28 juillet 2022, des individus armés ont enlevé à Tabarre 60, Gaby Fils, un agent de l’Unité de la Sécurité Générale du Palais National (USGPN), au moment où il se rendait à sa résidence. Quelques heures après son enlèvement, Gaby Fils a été libéré le vendredi 29 juillet par ses ravisseurs, sans versement de rançon.

Avis Petit-Goâve : Ordre de mise en liberté

Me Pierre Elioth Paul, Commissaire du Gouvernement du Tribunal de Première Instance de Petit-Goâve, tient à informer de la nouvelle disposition adoptée (en date du 26 juillet 2022). «Aucun commissaire de Police ou chef de commissariat n’est habilité à exécuter un ordre de mise en liberté sans avoir reçu préalablement une autorisation expresse du Commissaire du Gouvernement. Tout contrevenant assumera lui-même toutes les conséquences de son acte.»

Début des vacances judiciaires

Le vendredi 29 juillet, l’année judiciaire 2021-2022 s’est achevée et les acteurs et fonctionnaires de l’appareil judiciaire sont partis en vacances, tel que prescrit dans le Décret du 22 août 1995, en son article 75 qui stipule: « L’année judiciaire commence le 1er lundi d’octobre, pour se terminer le dernier vendredi du mois de juillet ».

PNH : un braqueur abattu

Le vendredi 29 juillet 2022, la Police Nationale d’Haïti (PNH) a abattu, à Carrefour « Tifou », un braqueur armé qui venait de rançonner des passagers d’un minibus. Ses complices ont réussi à s’enfuir.

Naufrage : la cause de la noyade des 17 victimes

Les 17 victimes qui ont perdu la vie (15 femmes, 1 homme et une fille), lors du naufrage du bateau transportant illégalement des migrants haïtiens, au large des Bahamas, à destination de Floride, étaient réfugiées dans une cabine destinée à les protéger du mauvais temps et n’ont pas réussi à sortir du local, au moment du naufrage, ont révélé les autorités bahaméennes, après enquête.

135 Haïtiens rapatriés volontairement en Haïti

Le jeudi 28 juillet 2022, 135 Haïtiens sont attendus à l’Aéroport International Toussaint Louverture, à bord d’un vol spécial en provenance de Turquie. Selon le ministère des Affaires Étrangères, il s’agit d’un rapatriement volontaire. Après avoir dépensé des milliers de dollars pour se rendre en Turquie, espérant y trouver une vie meilleure, un an plus tard, après un échec d’intégration et une suite de déconvenues, à bout de ressources financières, alors que leur rêve d’Eldorado se transforme en cauchemar, 135 Haïtiens ont sollicité l’aide du Gouvernement haïtien à travers le ministère des Affaires Étrangères, pour rentrer en Haïti, dans l’impossibilité de se payer le billet d’avion.

La Chancellerie souligne que cette opération a été rendue possible grâce aux démarches de l’Organisation Internationale pour la Migration (OIM), avec le support des missions diplomatiques d’Haïti. Le Ministère affirme que « toutes les dispositions ont été d’ores et déjà prises pour accueillir dignement ces compatriotes, à leur arrivée au pays. »

Naufrage : l’État va prendre en charge les funérailles

Le ministère des Affaires Étrangères déplore la mort tragique de 17 compatriotes, survenue lors du naufrage d’une embarcation au large des îles Bahamas, le dimanche 24 juillet 2022. La Chancellerie informe que toutes les dispositions sont prises en vue d’assurer des funérailles dignes à ces compatriotes en quête d’un mieux-vivre en terre étrangère.

Véhicules blindés, le Canada ne fait pas d’obstruction

Le mardi 26 juillet, sur les ondes d’une radio de la capitale, Sébastien Carrière, l’ambassadeur du Canada accrédité en Haïti, a démenti les informations qui circulent, laissant croire qu’Ottawa entraverait le processus de commande d’Haïti de véhicules blindés de transport de troupes. Il a affirmé que le processus pour l’achat de matériel militaire suivait son cours normal, selon les règles pour ce type d’équipements, et a réitéré la solidarité du Canada envers Haïti.

« Haïti, une destination touristique mondiale »

« Haïti, une destination touristique mondiale », de l’auteure, Eunice Cincir (PDG de Sco Tour Haiti), ouvrage de 234 pages, divisé en cinq chapitres, présente tous les atouts dont disposent les 10 départements du pays, pouvant lui permettre de décrocher une place de choix sur la carte touristique mondiale, mais surtout propose des réflexions sur les conséquences des crises socio-politiques sur le secteur touristique en Haïti, tout en suggérant des pistes de solution.

RD : le rapatriement des femmes enceintes se poursuit

Le Groupe d’Appui aux Rapatriés et Réfugiés (GARR) déplore le rapatriement de la République Dominicaine, au point frontalier de Belladère / Elias Piña, d’une femme haïtienne enceinte de 6 mois qui s’était réfugiée, il y a 3 mois, en territoire voisin, pour fuir l’insécurité en Haïti. Rappelons que, depuis novembre 2021, les Haïtiennes enceintes de plus de 6 mois, non résidentes, en situation migratoire irrégulière ou voulant franchir la frontière, ne sont désormais plus admises sur le territoire de la République Dominicaine (sauf en cas de transit).

Maïssade : arrestation de 3 voleurs de motocyclettes

La Police Nationale d’Haïti (PNH) a arrêté cette semaine, à Maïssade (département du Centre), trois individus : Marinot Septembre (27 ans), Geméus Wilnert (28 ans) et Feuille Jean (45 ans). Ils sont accusés de voie de fait, suivi de blessures et de vol de motocyclettes. Feuille Jean a été arrêté pour voie de fait, suivi de blessures sur une jeune femme. Marinot Septembre, un récidiviste, a été arrêté, dans le cadre d’une enquête enclenchée par le Service Départemental de la Police Judiciaire (SDPJ). Wilnert Geméus était activement recherché par la PNH pour diverses infractions.

Des migrants haïtiens clandestins, retrouvés morts, au large de Porto-Rico

Le jeudi 28 juillet 2022 au matin, les corps sans vie de 5 migrants haïtiens ont été retrouvés dans les eaux, au large de l’île de Mona, une île inhabitée située entre Porto-Rico et la République Dominicaine, a annoncé la Garde côtière américaine.

Par ailleurs, la Garde côtière a localisé 66 autres Haïtiens, sains et saufs sur l’île, dont deux mineurs. Les passeurs les avaient débarqués sur l’île, leur faisant croire qu’ils étaient arrivés à Porto-Rico, une escroquerie qui n’est pas rare.

Rappelons que 6 100 migrants haïtiens ont été interceptés par la Garde côtière américaine, depuis octobre 2022, une augmentation de près de 400%, par rapport aux 1 527 migrants haïtiens, interceptés au cours de l’exercice 2020/2021, contre seulement 418 Haïtiens, au cours de l’exercice 2019/2020.

6 membres du gang « 5 Secondes » arrêtés

Le mercredi 27 juillet 2022, 6 individus dont le chauffeur de Izo, chef du gang « 5 Secondes » opérant à Village-de-Dieu, et Jean André, alias « ti André », ont été arrêtés à Croix-des-Près (Pacot, Port-au-Prince). Ils sont accusés d’association de malfaiteurs, de vol à main armée, de kidnapping et d’assassinat.

DJ Wayne et ses collaborateurs, libérés sans rançon

Enlevés, le mercredi matin à Liancourt, « DJ Wayne », de son vrai nom: Frantz Bazile, et ses deux collaborateurs ont été libérés, dans l’après-midi, sans versement de rançon.

Junior Charles, alias « Ti Junior », du gang « Krache Dife », arrêté

Le mardi 26 juillet, Junior Charles, alias « Ti Junior », du gang « Krache Dife » opérant au centre-ville de Port-au-Prince, a été retrouvé dans une maison à Belladère où il se cachait avec sa compagne, Fréda Ravix. Tous les deux ont été arrêtés.

UEH : la Faculté des Sciences suspend ses activités

Dans un avis publié le mercredi 27 juillet, les responsables de la Faculté des Sciences de l’Université d’État d’Haïti (UEH) annoncent qu’en raison de l’insécurité croissante, toutes les activités académiques sont temporairement suspendues. Plusieurs balles perdues ont été retrouvées dans la cour et dans des salles de classe, ont précisé les dirigeants.

Cap-Haïtien : Fort Saint-Joseph, rénové

Le Fort Saint-Joseph du Cap-Haïtien est désormais en état de recevoir les visiteurs. Le site est de toute beauté, à la suite de son réaménagement, à l’initiative du secteur privé du Cap-Haïtien.

Stevenson Bazelaire / Smith Prinvil

Exit mobile version