Site icon Journal Haïti Progrès – Haitian #1 Newspaper – Jounal Ayiti

Le Grand Nord d’Haïti abritera la 6e édition du Festival international Cinécolo-Haïti

Depuis sa création en 2015, le Festival international Cinécolo-Haïti vise à sensibiliser, à informer et à faire prendre conscience de la fragilité de la planète. Le cinéma se veut être un formidable média pour souligner les efforts réalisés par ces hommes et femmes qui luttent contre le fatalisme et contribuent à chercher des solutions. Entièrement gratuite, la sixième édition du Festival international Cinécolo-Haïti se déroulera dans le Grand Nord d’Haïti, du 3 au 8 juin 2022, autour du thème: «Le climat change, et vous, les musiciens du Titanic…».

Pour cette édition, le Dr Maismy Mary, citoyen engagé dans la lutte contre le changement climatique, fait office de président d’honneur de cet événement majeur qui allie cinéma et environnement. Les activités se dérouleront notamment au Cap-Haïtien, à Limonade et à Ouanaminthe, et les réflexions et actions feront l’écho d’initiatives individuelles et collectives, destinées à lutter et à faire avancer le monde. Placée sous le signe de la biodiversité, l’édition de cette année entend privilégier les regards les plus variés, dénonciateurs mais aussi dynamiques et parfois porteurs d’espoirs, autour des questions les plus vastes et les plus diverses, liées aux problématiques environnementales et sociétales.

Pour rehausser l’éclat de cet événement international, une marche pour le climat sera organisée à Ouanaminthe, le 5 juin. Cette démarche vise à réclamer justice en faveur du climat. Il s’agit en effet d’inciter les dirigeants à adopter des stratégies efficaces et nécessaires, visant à assurer la protection de l’environnement. Le comité organisateur a déjà envisagé une programmation qui met en exergue des personnes qui agissent, à leur niveau, pour le bien de la planète.

«Les paroles c’est bien, les actes c’est mieux ! Alors on peut, chacun d’entre nous, à notre échelle, poser une action pour préserver notre planète, pour le bien de nos générations futures», a déclaré Messerne Sagesse, écologiste militant, connu sous le nom de l’homme vert.

La tenue de cette édition dans le Grand Nord d’Haïti vise à attirer l’attention soutenue des acteurs nationaux et internationaux autour de graves problèmes environnementaux auxquels les gens du Nord font face, notamment les risques sismiques, a avancé Messerne Sagesse. Ce sera aussi l’occasion pour les conférenciers de transmettre les valeurs de la protection et la valorisation de la nature : écocitoyenneté, recyclage, développement local et engagement citoyen, agriculture, climat, traitement des déchets, en organisant des séances spécifiques, conçues pour les festivaliers et festivalières.

Ce temps d’échange permettra également à des spécialistes de toutes natures, chercheurs, professionnels, journalistes, élus, de partager des expériences et de confronter les points de vue. Une enveloppe budgétaire de 10 millions de gourdes permettra au comité organisateur d’assurer la tenue de cet événement majeur qui proposera au public une programmation internationale, essentiellement inédite, de longs, moyens et courts métrages destinés à sensibiliser les participants-es aux enjeux environnementaux, sociaux, humanitaires et au développement durable.

Consciente de l’extraordinaire efficacité et la facilité avec laquelle le cinéma est capable de communiquer, informer, convaincre, engager, et éduquer les gens, l’instance organisatrice décide de jeter les bases de l’émergence d’un événement qui, au fil des ans, a toujours eu un succès.

Smith Prinvil

Exit mobile version