acceuilActualitéEconomie & Finances

La crise économique tend vers le pire

La guerre entre la Russie et l’Ukraine semble nous être géographiquement loin mais elle aura de lourdes conséquences économiques sur Haïti, selon plusieurs spécialistes. Les conséquences seront d’autant plus grandes que la guerre sera longue. L’économiste Kesner Pharel juge qu’il y aura certainement une hausse des prix du carburant. Le baril de pétrole a déjà franchi la barre des 120 dollars. Il pourrait atteindre 150 dollars sur le marché international. Entre temps, les associations patronales accusent les syndicalistes de provoquer la faillite des entreprises par des actes de vandalisme. Elles avaient décidé de fermer les entreprises, le jeudi 24 février 2022, selon eux, pour se prémunir des violences des ouvriers en colère qui réclament 1500 gourdes comme salaire minimum journalier. Mais le dirigeant syndical, M. Dominique Saint-Éloi croit de préférence que la fermeture des entreprises est une stratégie pour boycotter la manifestation.

Déjà plusieurs semaines que les troupes russes ont envahi l’Ukraine, dans le but de se protéger contre les menaces que représentent les pays de l’OTAN. Bien que très éloigné d’Haïti cette guerre devrait avoir de lourdes conséquences sur la vie des Haïtiens, selon plusieurs économistes. Non seulement le prix des produits pétroliers devrait prochainement augmenter, le taux de change de la gourde par rapport au dollar américain devrait connaître lui aussi une hausse exponentielle. Ce qui va sûrement répercuter sur le prix de tous les produits de consommation. L’inflation devrait osciller entre 25 et 30%. L’économie haïtienne sera donc, pour la troisième année consécutive, en régression. Les prix des produits de premières nécessités ont connu une forte hausse au cours des derniers mois. L’économie haïtienne est en lambeaux. De nombreuses entreprises sont en faillite, en raison des déplacements de population et des blocages de route par des gangs.

Par ailleurs, le syndicaliste Dominique Saint-Éloi, qui défend la cause des employés du secteur textile, se dit confiant que les ouvriers feront le déplacement pour prendre part aux mouvements de protestation, chaque fois que cela sera nécessaire. En ce qui a trait aux accusations d’agressivité contre les entreprises, proférées par les associations de patrons à l’endroit des syndicalistes, M. Saint-Éloi rejette ces critiques. Il accuse de préférence les patrons d’avoir réclamer des répressions policières contre les ouvriers. Il soutient que les manifestants ont été attaqués à coup de pierres par des individus réfugiés dans les entreprises. M. Saint-Éloi annonce la poursuite des mouvements de protestation pour réclamer un salaire minimum de 1500 gourdes comme salaire journalier.

Parallèlement, le Champ-de-Mars a été le théâtre du lancement du programme de sensibilisation des marchands des rues aux bonnes pratiques d’hygiène (BPH) par les responsables de l’Association haïtienne pour le management de la qualité (AHMAQ). Ce nouveau programme est réalisé dans le cadre du «Focus Qualité AHMAQ», un espace créé en vue de sensibiliser la population à la nécessité d’opter pour la qualité.

Il est indispensable de sensibiliser tous les agents concernés à la qualité nécessaire des aliments, en vue d’améliorer les conditions de travail des vendeurs d’aliments de rue et de garantir que les aliments vendus ne mettent pas en danger la santé publique, tout en respectant les principes de base de l’hygiène, ce qui permet de limiter les épidémies, la transmission des maladies, entre autres.

Compte tenu de l’importance des marchands des rues comme palliatif au chômage et surtout dans l’alimentation de la population, et des risques encourus si l’hygiène n’est pas prise en compte, l’AHMAQ a placé la sécurité des denrées alimentaires au cœur de ses priorités afin de permettre à la population d’avoir accès à des aliments plus sains.

Toutes les catégories des marchands de rue sont ciblées et les ambassadeurs de la Qualité d’AHMAQ sont mobilisés pour participer activement à ce programme très important pour Haïti.

Altidor Jean Hervé

Articles Similaires

Back to top button