Site icon Latest News, Breaking News, National News, World News, Haiti News – Journal Haiti Progres

En Bref

Amina Mohammed au Lycée National de La Saline

La Secrétaire Générale adjointe de l’ONU, Amina Mohammed, accompagnée du Représentant de l’UNESCO, Bruno Maes, et le Représentant Spécial adjoint du Bureau Intégré des Nations Unies en Haïti (BINUH), Bruno Lemarquis, s’est rendu au Lycée National de La Saline. Cette visite du deuxième personnage des Nations Unies renforce cet établissement scolaire qui vient à peine d’accueillir les élèves, après trois ans d’absence pour cause d’insécurité. Profitant de son passage en Haïti, Amina Mohammed a fait cette visite le mercredi 18 février, un mois seulement après sa réouverture. C’est une visite de solidarité à cet établissement scolaire qui a été, pendant trois ans, fermé à cause de la fureur des gangs armés, en conflit pour le contrôle de La Saline. Cette visite visait à constater les efforts du Ministère de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle (MENFP) dans la reprise des activités scolaires dans les milieux gangrenés par la violence armée. Le numéro deux de l’ONU, Mme Mohammed, a eu des échanges avec des élèves de la classe terminale de la filière économique et sociale, avant de visiter la salle multimédia dudit lycée. Dans ses propos, la Secrétaire adjointe de l’ONU ne cache pas son contentement d’être venue voir cette communauté éducative qui représente le futur d’Haïti.

Le rectorat de l’UEH réclame la libération de l’étudiante, Fabiola Payen

Dans un communiqué, le rectorat de l’Université d’État d’Haïti dénonce l’enlèvement de l’étudiante en sciences infirmières, Fabiola Payen, enlevée le 15 février 2022 dans les environs de la Faculté de médecine et de pharmacie, à la rue Oswald Durand à Port-au-Prince, alors qu’elle s’apprêtait à rentrer chez elle. Le rectorat condamne cet acte et réclame la libération immédiate et sans condition de la victime.

Le professeur Gérard Dorcély, pas encore libéré

Plus de 15 jours après son enlèvement, le recteur de l’Université de Port-au-Prince (UP), Gérard Dorcély, 86 ans, est toujours retenu captif par ses ravisseurs. Affectés par ce rapt, les étudiants de l’UP continuent de réclamer la libération de l’octogénaire. Notons que ce dernier a été enlevé le 4 février 2022, à Croix-des-Bouquets.

Plusieurs personnes enlevées à Tabarre

Des individus armés ont enlevé au moins deux personnes, le mercredi 16 février dernier, à Torcel, localité de la commune de Tabarre. Il s’agit de Osias Louissius et un de ses deux collègues de travail qui l’accompagnaient à bord d’une voiture. L’information a été confirmée par le père d’Osias Louissius, sur les ondes de Radio Caraïbes. Les malfrats sont repartis avec les deux victimes, laissant la troisième personne et la voiture.

C3 Éditions sort :« Jean Demesvar Delorme (1831-1901) »

La maison C3 Éditions avait annoncée la sortie, pour le mardi 22 février 2022, de « Jean Demesvar Delorme (1831-1901) », un nouveau titre de la collection Textes Retrouvés. Une conférence de presse a été donnée par Michel Soukar, directeur de la collection, à l’occasion de cette activité qui s’est tenue à la Salle de conférence Michel Soukar, à Delmas 31.

L’internationnal appelle l’État haïtien à assurer la protection de Pierre Espérance

Avocats sans frontières Canada (ASFC), le Bureau des Avocats Internationaux (BAI) et la Global Justice Clinic (GJC) de la Faculté de droit de l’Université de New-York appellent l’État haïtien à prendre des mesures en vue d’assurer la sécurité de Pierre Espérance. Le directeur exécutif du Réseau National de Défense des Droits Humains (RNDDH), Pierre Espérance, fait l’objet de menaces de mort et d’intimidations en 2022, à la suite de la publication, le 6 janvier, par le Réseau, du rapport relatif à l’instruction de l’enquête sur l’assassinat du président Jovenel Moïse, rapportent les organisations précitées, dans un communiqué. « L’État a l’obligation de garantir la protection des défenseurs (es) des droits humains », estiment-elles. « Ils jouent un rôle-clé dans la consolidation de l’État de droit », arguent-elles.

La chandelle de Mario Morose s’éteint

Pour la génération 2000, le nom du samba Mario Morose peut vouloir dire peu. Mais celle d’avant 86 se souviendra longtemps de cette voix qui avait marqué de son empreinte le carnaval haïtien. Mario Morose aka Mario Chandèl, originaire de Carrefour, a rendu l’âme dans un centre hospitalier de Miami (Floride, USA), le mardi 15 février 2022, après avoir été victime d’un AVC. À l’annonce du départ de cette voix engagée, à l’approche des festivités carnavalesques, les sympathies pleuvent. La nouvelle s’est propagée telle une traînée de poudre sur les réseaux sociaux. La voix de « Ma patrie » vient de nous quitter. Passionné de foot et de dessin, ancien professeur de sciences sociales, Mario Morose est surtout connu comme samba, l’une des grandes figures du groupe engagé: Chandèl, qui dénonçait les conditions difficiles de la vie de ce peuple, avec des chansons à succès: ‘«Depa volontè», « Ti bilan », « Mea culpa », « Kalewès », « Veye kò w »… Mario Morose est parti sans avoir vu le changement tant espéré en 1986, après le départ de Jean-Claude Duvalier. La voix de ce samba planait sur les foules en liesse, au carnaval. Il chantait avec verve des meringues patriotiques qui appelaient à un renouveau d’Haïti.

Ariel Henry promet une gestion transparente des fonds récoltés pour le Grand Sud d’Haïti

Le premier ministre de facto, Ariel Henry, promet aux donateurs d’effectuer une bonne et transparente utilisation de l’argent récolté pour le relèvement et la reconstruction de la péninsule du Sud, à l’issue de la Conférence internationale de donation, organisée le mercredi 16 février 2022, à Port-au-Prince, dans un tweet. Cette nouvelle mobilisation financière devrait déboucher sur une action durable, au bénéfice des communautés de la péninsule Sud d’Haïti, espère Ariel Henry. Le montant, que la générosité solidaire des amis et partenaires d’Haïti nous a permis de mobiliser aujourd’hui, est de 600 millions de dollars américains, a-t-il annoncé. « Ces contributions vont bien au-delà de nos attentes ». Ariel Henry en a profité pour adresser, au nom du peuple haïtien, de vifs remerciements à tous les pays et organisations qui ont contribué aux promesses de fonds pour le relèvement et la reconstruction de la péninsule du Sud d’Haïti. Il salue également « la compréhension et la bonne réactivité des pays amis qui ont accepté de participer à la constitution d’un Fonds fiduciaire multi-bailleurs des Nations Unies, pour financer nos efforts de reconstruction ».

Les revendications des ouvriers sont « justes », selon l’économiste Enomy Germain

Les revendications des ouvrières et ouvriers, qui réclament 1500 gourdes comme salaire minimum journalier, sont justes, puisque l’inflation a augmenté à plus de 24% en Haïti, estime l’économiste haïtien, Enomy Germain. La loi, notamment le Code du travail, en son article 137, prévoit des ajustements de salaire minimum, rappelle Enomy Germain. Le dernier ajustement du salaire minimum journalier en Haïti remonte à novembre 2019, alors que le Code du travail exige des ajustements à chaque augmentation d’au moins 10% du taux d’inflation, souligne Germain. De novembre 2019 à novembre 2020, le salaire minimum journalier n’a pas été ajusté, alors que l’inflation était de 20,4%. De novembre 2020 à novembre 2021, le salaire minimum journalier est aussi resté inchangé en Haïti, alors que le taux d’inflation a atteint 24,6%. Le problème vient du Code du travail. Car, s’il est bien vrai qu’il prévoit des ajustements, le document ne dit pas à quel niveau le salaire minimum journalier doit être augmenté à chaque fois, relève l’économiste Enomy Germain. « Il n’y a pas une méthodologie pour l’ajustement minimum du salaire minimum journalier ». S’il faut ajuster le salaire minimum journalier, il va falloir regarder l’indice des prix à la consommation (IPC), pour se dire à quel niveau, en réalité, on peut l’augmenter, suggère-t-il. L’augmentation du salaire minimum journalier doit être substantielle, soutient l’économiste Enomy Germain.

Reconstruction de la péninsule du Sud, ce sera « différent » de 2010 

À cette armée de sceptiques, de blasés, de déçus de l’inefficacité de l’aide au développement et particulièrement de la gestion post-goudougoudou du 12 janvier 2010, Amina Mohammed dégaine une certitude : c’est « différent ». « Je pense que ce qui est différent, c’est que nous avons appris des leçons, que les nations doivent avoir le leadership dans la planification et dans les investissements spécifiques, avec un souci de rechercher le mieux pour leur peuple, en consultation avec leur peuple », a-t-elle indiqué. « Ce plan, a-t-elle souligné, a été mis en place par le gouvernement haïtien ». « Bien sûr, la communauté internationale l’a accompagné, a-t-elle ajouté. Des investissements ont été faits par la communauté internationale et il y aura un mécanisme pour monitorer la façon dont cet argent sera dépensé ». La « différence », a insisté la Secrétaire Générale adjointe de l’ONU, Amina Mohammed, est plus de transparence, un meilleur leadership des institutions internationales et le renforcement des capacités des institutions pour s’assurer que ces fonds arrivent à ceux qui en ont le plus besoin: les enfants, les femmes, les hôpitaux, les écoles, les moyens de subsistance dans les communautés de la péninsule du Sud, a dit le numéro deux de l’ONU.

La Suisse s’engage pour 15 millions

Dans le cadre de la Conférence internationale pour le financement de la reconstruction de la péninsule Sud d’Haïti (mercredi 16 février 2022), la Suisse a annoncé un engagement à hauteur de 15 millions de dollars américains pour appuyer la population haïtienne dans les efforts de relèvement et la reconstruction du Grand Sud, à la suite du séisme du 14 août 2021.

L’ex-sénateur Pierre détient une génératrice de l’État depuis 5 ans

Le jeudi 16 février, le Président du Sénat, Joseph Lambert, a informé que plusieurs anciens sénateurs qui détenaient des véhicules de fonction les ont remis, invitant ceux qui ne l’ont pas encore fait à s’exécuter, le délai qui leur était accordé ayant expiré le 15 février. Par ailleurs, le sénateur Lambert enjoint l’ancien sénateur et actuel Ministre de la Planification, Ricard Pierre [membre de l’opposition radicale du Secteur Démocratique et Populaire (SDP)], de remettre au Sénat la génératrice de l’État qu’il a en sa possession, depuis 2017.

Près de 22 000 enfants dépistés pour la malnutrition aigüe

À travers les cliniques mobiles mises en place par le Ministère de la Santé Publique et l’UNICEF, plus de 21 800 enfants de moins de 5 ans ont été dépistés pour la malnutrition aigüe dans les départements de la Grand‘Anse, des Nippes et du Sud.

OPL prêt à apporter son soutien

L’Organisation du Peuple en Lutte (OPL) dit apporter son soutien à « toute initiative de dialogue, capable de débloquer le pays », ajoutant: « seul un consensus large avec la participation de divers secteurs de la vie nationale peut permettre à quelqu’un ou à une autorité à la tête du pays de travailler sur de grands dossiers comme l’insécurité, la révision de la Constitution, la réforme de la justice, la mise en place d’un Conseil électoral ».

L’UE s’engage pour plus de 30 millions d’euros

L’UE s’engage à plus de 30 millions d’euros, pour appuyer la population de la péninsule Sud et ses besoins de reconstruction, à la suite du séisme du 14 août 2021. L’UE reste prête à intensifier son soutien pour un avenir durable d’Haïti.

Dix personnalités et institutions haïtiennes, honorées par la Fondation Lorquet pour une Nouvelle Haïti

Le samedi 19 février 2022, La Fondation Lorquet pour une Nouvelle Haïti (FOLONHA) a organisé, le vendredi 18 février 2022, à l’Université Quisqueya (Turgeau), une cérémonie d’hommage en l’honneur de dix (10) personnalités et institutions haïtiennes, en les distinguant pour leur riche parcours et engagement, pour leurs actions positives et concrètes dans la société haïtienne et à travers le monde. Il s’agit de :

1. L’ingénieur Claude Prépetit| Sécurité Publique

2. Le Dr William Pape | Santé

3. L’Agronome Talot Bertrand | Environnement & Agriculture

4. L’économiste Charles Clermont | Économie & Entrepreneuriat

5. Le Professeur Amary Joseph Noël | Société Civile

6. L’éducatrice Francesca Polycarpe | Éducation

7. Le Pasteur Gersan Valcin | Leaders Chrétiens

8. L’entrepreneur Johan W.F. Smooremburg | Activités Sociales & Humanitaires

9. La Radio 4VEH, la plus grande station de radio de la Caraïbe | Médias

10. La Christian Blind Mission (CBM) | Droits Humains

Organisée pour la quatrième année consécutive, cette noble initiative, qui rentre dans le cadre de la mission de la Fondation Lorquet pour une Nouvelle Haïti, entend valoriser la personne humaine, notamment des acteurs engagés, pour leur contribution au progrès d’Haïti et de l’humanité.

À tour de rôle, les récipiendaires, qui ont pris la parole, n’ont pas caché leur satisfaction par rapport à cette distinction de la Fondation Lorquet pour une Nouvelle Haïti (FOLONHA). Par exemple, l’ingénieur Claude Prépetit se dit fier de cette distinction, soulignant que c’est une très bonne initiative parce que ce n’est pas dans la culture de l’Haïtien, d’honorer les autres pendant leur vivant. Il y va aussi de l’économiste Charles Clermont, de l’agronome Talot Bertrand, de la journaliste Wyphalda Jean (Représentante de M. Johan W.F. Smooremburg), de M. Éric Beaubrun (Représentant de Christian Blind Mission) ; de Mme Gertrude Jean Joseph (représentante de la Radio 4VEH), de M. Lesly Appolon (représentant du Pasteur Gersan Valcin) ; de Me Jean René Décayette (représentant du Professeur Amary Joseph Noël), etc.

Pour sa part, Joël Lorquet, conseiller et membre-Fondateur de la FOLONHA, confie que cette initiative est une occasion de valoriser le travail de ces hommes et de ces femmes mais surtout de présenter des modèles inspirants à la jeunesse haïtienne en quête de repères. « La FOLONHA a distingué ces professionnels de très haut calibre qui ont innové et posé des actions positives dans leurs domaines respectifs. C’est en ce sens que la FOLONHA honore ces personnalités et institutions, en leur apposant un sceau d’excellencee plus que mérité », a indiqué Joël Lorquet.

Quant à Amos Cincir, président du Conseil d’Administration de la FOLONHA, il a fait savoir que ces personnalités de haut mérite incarnent la richesse créatrice de la société haïtienne, par leur remarquable parcours. En combinant leur talent et leur savoir, ils ont réussi à atteindre les sommets dans leur domaine respectif. « Nous les remercions pour cet héritage inestimable, issu de l’affection pour leur profession et du désir de partager les fruits de leur accomplissement», a souligné le numéro 1 de la FOLONHA, en compagnie du maître de cérémonie, Jacquelin Lirisemond (directeur de projet); Makendy Pierre (assistant directeur de projet); Me Friedman Pierre (secrétaire général adjoint); Raquel Jozile et Atlanta Maisonneuve (département de la logistique) ; Sapientia Dorvilier et Watson Audibert (département de la communication) ; Lesly Dorcin (photographe) ainsi qu’Eunice Cincir et Fritzline Odné, respectivement présidente et secrétaire générale de Sco Tour Haïti, institution partenaire de la FOLONHA.

Créée le 12 avril 2010, après le séisme du 12 janvier 2010, la Fondation Lorquet pour une Nouvelle Haïti (FOLONHA) a pour mission d’apporter sa contribution à des projets médicaux, éducatifs et sociaux, visant à lutter contre l’exclusion et l’isolement, en favorisant la création du maintien d’un lien social dans les communautés dans lesquelles elle intervient. La FOLONHA intervient dans quatre (4) domaines : Éducation, Santé, Social et Coopération internationale.

Fanm Deside prône le respect et le dialogue au sein des couples à l’occasion de la Saint-Valentin

Respect, dialogue et bonne communication constituent des piliers importants pour maintenir une relation de couple saine. Pour peindre avec fiabilité cette exigence, l’organisation Fanm Deside de Jacmel a rencontré une cinquantaine de couples, le lundi 14 février 2022, en vue de célébrer et de discuter sur les relations au sein des ménages. Organisée à la salle de conférence « Les Entreprises Souvenir », la cérémonie s’est déroulée sur le thème: « An n Pataje Lanmou, nan Respè ak Dyalòg ». Cette démarche s’inscrit dans le cadre de ses activités de sensibilisation au maintien des foyers stables et équilibrés. Ce sujet a favorisé la discussion autour de la problématique du genre et de la masculinité positive, dans une ambiance conviviale, accompagnée de bonnes interprétations musicales. Consciente que les rôles centraux du foyer doivent être assurés par les femmes et les hommes, Fanm Deside a invité les participants et participantes à adopter de meilleures attitudes et de comportements, respectueux des valeurs de droits de la personne, favorisant le partage des responsabilités. Il est important de souligner que cette activité a été réalisée avec le support de la Francophonie Avec Elles.

Deux (2) Haïtiens arrêtés pour trafic de stupéfiants

Au cours d’une vérification de routine d’agents du Sous-Commissariat de Vivy-Mitchel, des agents du Bureau de Lutte contre le Trafic des Stupéfiants (BLTS) ont mis la main au collet de deux individus recherchés. Peterson Jean (37 ans), originaire de Port-au-Prince, et Laner Dacélus (48) ans, originaire des Côtes-de-Fer, département du Sud-Est, à bord d’un véhicule volé, de marque Suzuki Grand Vitara, immatriculé BB-51030, étaient en possession de 1kg de cocaïne. Les deux hommes ont été placés en garde à vue. Une enquête est ouverte auprès de la Direction Centrale de la Police Judiciaire, dans le cadre de ce dossier.

ANAMAH a un nouveau comité

Le Protecteur du citoyen, Me Renan Hédouville, a pris part à la cérémonie d’installation du nouveau comité de l’Association Nationale des Magistrats Haïtiens (ANAMAH), le mardi 15 février 2022, à la Cour de Cassation. La cérémonie s’est déroulée en présence du ministre de la Justice et de la Sécurité Publique, Me Bertho Dorcé, du vice-président du Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire (CSPJ), Me Frantzy Philémon, de la bâtonnière du Conseil de l’Ordre des Avocats de Port-au-Prince, Me Marie Suzy Legros, des juges de différentes juridiction et des membres de la basoche. Dans ses propos de circonstance, le Protecteur du Citoyen a salué le travail des membres de l’ANAMAH dans la lutte pour l’indépendance du pouvoir judiciaire et la protection des magistrats. Me Renan Hédouville a souligné que le phénomène de l’impunité et la quête de la justice restent un défi de taille pour des acteurs du système judiciaire. Il a rappelé aux différents acteurs concernés, l’impérieuse obligation de rendre une justice de qualité, dans l’intérêt de la nation.

Me Pierre Éliotte Paul, nouveau Commissaire du Gouvernement près le Tribunal de Première Instance de Petit-Goâve

La cérémonie d’installation de Me Pierre Éliotte Paul, à la tête du Parquet de Petit-Goâve, a eu lieu le mardi 15 février 2022. Il remplace à ce poste Me Jean René Emmanuel qui a passé deux ans au Parquet de la Juridiction de Petit-Goâve. Le nouveau chef du Parquet, Me Pierre Éliotte Paul, a promis, lors de son intervention, qu’il va lutter contre la détention préventive prolongée et faire en sorte que la justice soit distribuée, rendue de manière impartiale aux justiciables et ce, dans l’intérêt de tous.

Smith Prinvil / Altidor Jean Hervé

Exit mobile version