Site icon Latest News, Breaking News, National News, World News, Haiti News – Journal Haiti Progres

Du vendredi 4 au dimanche 6 février: plus d’une trentaine de personnes, kidnappées

Tôt, le dimanche 6 février 2022, des hommes armés du gang « 400 Mawozo » ont enlevé, non loin de sa résidence, Lochard Rémy, Pasteur et chanteur très connu dans le milieu évangélique, alors qu’il se rendait à l’Église de Dieu Eben Ezer (angle de l’avenue Christophe et de l’impasse Éliazar), pour célébrer son culte dominical.

Ce nouvel enlèvement a provoqué une vague d’émotions intenses et d’inquiétude chez les fidèles du Pasteur et dans toute la communauté protestante. Un enlèvement de plus, un enlèvement de trop, qui s’ajoute à la liste des Pasteurs devenus la cible des gangs, ces derniers mois, entre autres : Pasteur Mathieu Chériné (tué), Pasteur Jean Mary Ferrer Michel (enlevé et libéré), Pasteur Éliodor Dévariste (enlevé et libéré).

Selon la plateforme évangélique: « Koze kretyen », Yolie Rémy, la femme du Pasteur, aurait fait savoir que les ravisseurs exigeaient une rançon de 2 millions de dollars américains pour la libération de son mari.

De plus, l’animatrice de l’émission SOS Solitude, sur Radio-Télé Caraïbes, est kidnappée pour une deuxième fois. L’acte a été commis le dimanche 6 février, sur la route de Bourdon.

Le vendredi 4 février des bandits armés ont enlevé le recteur de l’Université de Port-au-Prince, Gérald Dorcely, et son chauffeur. Une somme de 600 mille dollars U.S. est réclamée en échange de la libération des otages.

En outre, des hommes armés ont détourné, le vendredi 4 février, à Croix-des-Bouquets, un autobus de la compagnie Sans-Souci. Vingt passagers se trouvaient à bord. Ils ont été enlevés et séquestrés depuis. Les responsables de l’agence affirment, dans une note, que jusqu’à 7 heures dimanche soir, ils étaient sans nouvelle des passagers.

Toutefois, l’agence précise que «le chauffeur a été relâché le samedi 5 février, dans l’après-midi, sans aucune intervention de la Compagnie. Il est arrivé à la Terminale de Port-au-Prince, avec l’autobus, et il a été interrogé par la Police.» Sans Souci affirme avoir établi une cellule de crise qui est en contact avec les proches des passagers et se garde de faire des commentaires pour la sécurité des captifs.

Par ailleurs, la police haïtienne a procédé, le vendredi 4 février 2022, à Meyer (Croix-des-Bouquets), à bord d’un véhicule, à l’arrestation de plusieurs individus en possession d’armes et de munitions. Lors de ce coup de filet, 2 pistolets et des munitions ont été confisqués. Ils étaient cinq à être interpellés à bord du véhicule, selon la police. Le constat légal a été fait par le juge de paix, Fritz Palanquet, au cours de laquelle, deux des suspects, à savoir: César Michelson alias Nanal et Mentor Lucke son ont été fouillés. Lors de cette opération, 2 pistolets de marques respectives Glock 22, de calibre 40, de série CCR590 et Astana de calibre 9mm et série Z-M70A-0005152 ont été confisqués. Aussi, 2 chargeurs, 7 cartouches de calibre 40 et 3 cartouches de 9 mm ont été saisis.

Par ailleurs, l’Office de la Protection de la Citoyenne et du Citoyen (OPC) dit condamner, sans réserve, l’attaque armée perpétrée, le lundi 31 janvier 2022 à Bon-Repos, contre le sous-commissariat de police de Bon-Repos (ainsi qu’un autre poste de police dans la plaine du Cul-de-Sac) et contre les locaux de la Radio Télé Zénith (RTZ), située à proximité. L’OPC exhorte les autorités concernées à diligenter une enquête sur cette attaque criminelle, au cours de laquelle un policier national, Jock Blada Joseph, a été tué, et un autre, Shmy Sauveur, blessé par balles. L’Office de la Protection de la Citoyenne et du Citoyen en profite pour exprimer ses inquiétudes, face aux actes criminels des bandits armés qui ciblent, depuis le début de l’année 2022, les policiers nationaux et les travailleurs de la presse. Le PDG de la Radio Télé Zénith, Rony Colin, s’est pour sa part élevé, dans un tweet, contre cette attaque armée, perpétrée par des bandits et criminels contre les locaux de la RTZ, après plusieurs menaces répétées à son encontre.

Par ailleurs, près de 20 communes des départements du Nord, du Nord-Est et des Nippes (une partie du Sud-Ouest d’Haïti) sont partiellement inondées, à la suite de pluies diluviennes qui se sont abattues sur le pays. Ces pluies torrentielles, suivies d’inondation, ont fait près de 2 500 familles sinistrées, 2 578 maisons inondées et trois autres détruites. Jusqu’au mardi 1er février 2022, des inondations soudaines se sont poursuivies dans le Nord, au Plateau Central et dans la Grand’Anse, a alerté un bulletin de l’Unité Hydrométéorologique (UHM). Des averses sont encore attendues sur le pays, notamment sur les départements du Nord, de la Grand’Anse et de l’Ouest où se trouve la zone métropolitaine de la capitale, Port-au-Prince.

Altidor Jean Hervé

Exit mobile version