acceuilActualitéInsécurité & BanditismeJusticeNewsreel

Les alliés des gangs…

Le couloir de sécurité, qui avait été mis en place par les autorités au terminal de Varreux, permettait la livraison de riz et de ciment, mais pas de carburant. avaient déploré, lors d’un de point de presse, le mardi 9 novembre, des membres du Conseil Supérieur de la Police Nationale (CSPN). Le Directeur Général a. i. de la PNH, Frantz Elbé, a dénoncé le fait que le couloir de sécurité a permis la libre circulation des camions, en ce qui a trait à la livraison de riz et de ciment, mais pas le carburant. Il a mis en cause les acteurs du secteur pétrolier.

En plus, le ministre de la Défense, Hérold Joseph, a expliqué que certains transporteurs n’ont pas respecté leurs engagements pris avec le gouvernement, dans le cadre d’un plan élaboré pour faciliter la distribution de carburant sur le marché local, évoquant le cas de 30 camions-citernes, loués par le Gouvernement, qui ont été remplis au terminal pétrolier de Thor (Carrefour) et qui ont tous été vendus sur le marché noir, assurant qu’il va s’assurer qu’il y aura une enquête.

Le Ministre Hérold Joseph de poursuivre que, le lundi 8 novembre, sur les 77 transporteurs attendus pour prendre part à une opération de livraison de carburant, un seul s’est présenté sur les lieux. «Nous avons pris toutes les mesures pour sécuriser les transports, malheureusement, les chauffeurs ne viennent pas travailler, et nous comprenons pourquoi.»

Pour se défendre, Marc-André Dériphonse, le président de l’Association Nationale des Propriétaires de Stations-Services (ANAPROSS) a dit que quatre (4) chauffeurs sont toujours entre les mains des gangs, malgré le versement de rançons, ainsi que 10 camions-citernes détournés. Marc-André Dériphonse dément formellement les déclarations du ministre de la Défense, Hérold Joseph, selon lesquelles, 30 camions remplis d’essence destinés à alimenter le Sud ont été détournés pour être vendus au marché noir.

De son coté, Jean Jacquelin Dupré, le porte-parole de l’Association des Chauffeurs de Produits Pétroliers d’Haïti (ACPPH) dit prendre ses distances avec les déclarations du ministre de la Défense, Hérold Joseph. Il réaffirme que les chauffeurs ne se rendent pas au terminal de Varreux parce qu’ils ne font pas confiance au couloir de sécurité établi par la PNH.

En outre, l’accès au terminal pétrolier de Thor est suspendu. Frantz Elbé, le Directeur Général a. i. de la Police Nationale d’Haïti (PNH), informe que l’accès au terminal pétrolier de Thor est mis sur pause, temporairement, en raison de la situation à Martissant.

Entre temps, dans une note, le Bureau Intégré des Nations Unies en Haïti (BINUH) a dit qu’il est extrêmement préoccupé par la pénurie de carburant, soulignant que l’absence de livraison de produits pétroliers constitue un obstacle sérieux à la fourniture de services essentiels ainsi qu’à la circulation des personnes et des biens. «Le BINUH demande à tous les acteurs impliqués dans cette situation de s’abstenir de toute action qui puisse compromettre les livraisons de carburant, et cela, afin que cette ressource essentielle, tant à la vie quotidienne qu’à une reprise des activités socio-économiques du pays, puisse être accessible à tous les Haïtiens, aux services et institutions de l’État, ainsi qu’aux industries.»

Par ailleurs, la dégradation du climat sécuritaire et la situation socio-économique constituent une préoccupation majeure pour l’organisation Nou Pa p Dòmi. L’équipe au pouvoir ne fait montre d’aucune volonté pour combattre les gangs armés et améliorer les conditions de vie de la population, dénonce l’association de petrochallengers. L’heure est grave, estiment les membres de Nou Pa p Dòmi, dans une note de conjoncture, en date du vendredi 12 novembre 2021. Seul un nouveau leadership, monté suivant l’esprit de l’accord de Montana, pourrait être à même de mettre les bandits armés hors d’état de nuire. De plus, cette équipe gouvernementale mettrait en œuvre également des programmes dans l’intérêt du peuple haïtien, croient dur comme fer les dirigeants de cette entité de la société civile. Nou Pa p Dòmi appelle à la mise en place des mécanismes prévus dans le cadre de l’accord de Montana, en vue, souligne-t-elle, de mettre en application le document paraphé par plus de deux cents associations et partis politiques.

Emmanuel Saintus

Articles Similaires

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker