acceuilActualitéInsécurité & Banditisme

Le kidnapping, désormais sans borne

Les kidnappeurs opèrent en plein jour, n’importe où, sans craindre d’être identifiés. En effet, Libération des 4 membres du Temple Adventiste Galaad de Diquini (le pasteur Audalus Estimé, Welmyr Jean-Pierre, Steven Jérôme et Francisco Dorival) kidnappés le 1er avril, lors d’un culte d’adoration, organisé par la chorale Gospel Kreyòl, retransmis en direct sur les réseaux sociaux, ont été libérés contre rançon.

Le jeudi 1er avril, lors d’un service religieux retransmis en direct sur les réseaux sociaux à l’Église Adventiste Galaad de Diquini (Gospel Kreyòl Ministry de Dikini) dans la commune de Carrefour, des individus lourdement armés ont investi l’église et enlevé, sous la menace et sous l’œil de la caméra, 4 personnes dont le pasteur adventiste, Estimé Audalus, le pianiste Welmyr Jean-Pierre et deux autres fidèles.

Le pasteur Audalus Estimé et trois membres de l’Église Adventiste de Diquini, commune de Carrefour, avaient été kidnappés, dans l’enceinte même de l’église, en plein culte. Les ravisseurs, lourdement armés, avaient pénétré dans le temple, tandis que le culte était diffusé en direct sur Facebook et YouTube.

Comme il se faisait habituellement, le culte de l’église Adventiste était diffusé en direct sur les réseaux sociaux dont : Facebook et YouTube. Dans la vidéo enregistrée, on a pu voir l’image des individus lourdement armés, portant des képis, non encagoulés, qui ont fait sortir de force les personnes qui étaient sur le lieu d’adoration, avant de les embarquer.

Réagissant à ces enlèvements, Philippe Dodard, le Directeur Général de l’École Nationale des Arts (ENARTS) proteste énergiquement, dans une note, contre le kidnapping de quatre personnes à l’Église Adventiste Galaad de Diquini dont le Pasteur Audalus Estimé et le grand pianiste Welmyr Jean-Pierre, professeur de musique à l’ENARTS. «Cette situation qui n’a que trop duré, enfonce notre pays dans un gouffre ténébreux, ternissant du même coup son image,» a fait savoir Philippe Dodard qui «condamne cet acte crapuleux et exige la libération du professeur Welmyr et des 3 autres personnes.» Dodart rappelle que la violence ne saurait, en aucune manière, apporter la paix et le bonheur à quiconque, citant Ghandi. En conclusion, «je m’oppose à la violence parce que lorsqu’elle semble produire le bien, le bien qui en résulte n’est que transitoire, tandis que le mal produit est permanent.» Le taux de kidnapping ne cesse pas d’augmenter dans le pays, et le pouvoir exécutif de facto ne fait rien pour contrecarrer ce phénomène.

Par ailleurs, le juge titulaire du Tribunal de Paix de Pétion-Ville, Me Eno René Louis, a été libéré, sept jours après son enlèvement, dans la matinée du vendredi 2 avril 2021, aux environs de 1 heure du matin. Enlevé à Croix-des-Bouquets, en date du 27 mars 2021, par le gang «400 Mawozo», il a recouvré sa liberté contre rançon, a confirmé Me Ikenson Édumé.

De plus, Kénol Félix, le propriétaire de l’Entreprise funéraire Ste-Rose-de-Lima, a été mis en liberté, le vendredi 2 avril 2021, tard dans la soirée par ses ravisseurs, a révélé un de ses proches. Il a été transporté en urgence vers un centre hospitalier à cause de son état de santé, selon son proche. Malgré le versement de la rançon réclamée, l’entrepreneur avait été retenu par ses ravisseurs. Kidnappé le 19 mars 2021, l’entrepreneur a passé 15 jours entre les mains des ravisseurs avant de recouvrer sa liberté.

Emmanuel Saintus

Articles Similaires

Back to top button