acceuilActualitéCoup d’oeil sur le monde

Évasion: plus de 25 morts…

Le jeudi 25 février, une mutinerie armée, soldée par l’évasion de plusieurs prisonniers, a eu lieu à la Prison Civile de la Croix-des-Bouquets, considérée comme le pénitencier le plus moderne et le plus sécurisé du pays… Les détenus ont pris le Directeur de la prison en otage et pénétrés dans l’armurerie où ils se sont emparés de toutes les armes, ainsi que celle des gardiens. Plus de 25 personnes, parmi elles, le directeur de la prison, l’inspecteur Hector Paul Joseph, ont été tuées. Plusieurs centaines de prisonniers ont réussi à franchir l’enceinte de la prison. Parmi eux, se trouvait Arnel Joseph, le chef de gang de Village-de-Dieu, qui avait raté sa précédente évasion, en juillet 2020.

Le vendredi 26 février, lors d’une conférence de presse, Frantz Exantus, Secrétaire d’État de facto à la Communication, accompagné de Noël Charles Nazaire, Responsable de la direction de l’Administration Pénitentiaire Nationale (APN), a dressé le bilan de la mutinerie sanglante, suivie d’une importante évasion à la Prison de Croix-des-Bouquet. Frantz Exantus a déclaré qu’une patrouille de la Police Nationale d’Haïti (PNH) avait tué le dangereux chef de gang, Arnel Joseph, considéré comme l’un des bandits les plus dangereux d’Haïti, qui contrôlait le quartier Village-de-Dieu, à Port-au-Prince. Il explique ce qui suit: «il a attaqué une patrouille de la police qui faisait un contrôle de routine sur la moto sur laquelle il se trouvait, à l’Estère. La police a riposté et Arnel Joseph a été atteint mortellement. Les différents services techniques de la PNH confirment qu’il s’agit bien d’Arnel Joseph». Rappelons qu’Arnel Joseph avait été arrêté le 22 juillet 2019.

Lors de la mutinerie et de l’évasion qui a suivi, «25 personnes sont mortes, parmi lesquelles: 6 prisonniers et l’inspecteur divisionnaire, Paul Hector Joseph, qui était le responsable de la prison». Les autres victimes seraient des citoyens tombés sous les balles assassines des détenus en cavale. Selon les chiffres officiels de la Direction de l’Administration Pénitentiaire Nationale, «avant l’incident d’hier, il y avait 1542 prisonniers dans la prison de Croix-des-Bouquets. Le décompte réalisé ce vendredi matin nous fait constater que 1125 prisonniers sont en cellule». Selon ces données, cela signifie que 410 détenus sont en cavale et activement recherchés.

Selon le Secrétaire d’État, au cours de l’intervention, «la police a récupéré 2 fusils de calibre 12, 5 pistolets de calibre 9 mm et des bonbonnes de gaz lacrymogène». La mutinerie qui s’est déclenchée dans le secteur où se trouvait Arnel Joseph avait pour objectif de faire évader tous les détenus de la prison, «ce qui heureusement n’a pas eu lieu», a conclu Frantz Exantus.

L’inspecteur divisionnaire Gary Desrosiers, Porte-parole de la Police Nationale d’Haïti (PNH), a confirmé l’évasion de la Prison Civile de Croix-des-Bouquets. Concernant les évadés, il a indiqué que plus de 40 prisonniers évadés avaient déjà été repris. Selon les premières informations disponibles et concordantes, la mutinerie armée aurait débuté dans la prison, alors qu’à l’extérieur du pénitencier, se trouvait un autre groupe armé, non identifié, qui participait en soutien à cette évasion spectaculaire, ce qui laisse présumer qu’il s’agissait d’une opération coordonnée, bien préparée. Une enquête est ouverte pour découvrir les dessous de cette évasion.

Rockfeller Vincent, Ministre de facto de la Justice et de la Sécurité publique, a déclaré: «la PNH a repris le contrôle de la prison de la Croix-des-Bouquets, suite à la mutinerie ayant conduit à l’évasion de certains détenus dont des gangsters très dangereux. Certains ont été déjà repris. La population est appelée à coopérer avec la PNH pour que tous soient repris. Je déplore l’assassinat de l’inspecteur Paul Joseph Victor, le chef de la prison de la Croix-des-Bouquets. Le D G de la PNH a été instruit de reprendre tous les évadés, de déterminer les circonstances de l’évasion et de renforcer la surveillance dans tous les centres de détention.»

Rappelons qu’en juin 2018, 3 prisonniers se sont évadés de cette prison et que, le 10 août 2014, une évasion spectaculaire a permis à 329 prisonniers de s’évader, dont Clifford Brandt.

Emmanuel Saintus

Articles Similaires

Back to top button