acceuilActualitéCoup d’oeil sur le mondesciences et santé

Appel au rétablissement de l’État d’urgence sanitaire

Une lettre du ministre de la Santé Publique, acheminée au Premier ministre de facto, Joseph Jouthe, fait état d’une hausse des cas de coronavirus, en Haïti. En effet, la Primature accuse réception d’une note du Dr Marie Gréta Roy Clément, la Ministre de la Santé Publique, concernant le rétablissement de l’état d’urgence sanitaire, au regard de l’augmentation des cas de coronavirus dans le pays. Face à cette situation, le Gouvernement est en train de réfléchir sur les impacts politiques et socio-économiques que ces mesures pourraient entraîner, en vue de prendre la meilleure décision.

Le ministère de la Santé Publique et de la Population (MSPP) souhaite l’intervention de la présidence et du bureau du premier ministre, en vue d’un rétablissement de l’état d’urgence sanitaire en Haïti, en rapport à la pandémie de COVID-19 (le nouveau coronavirus). Cette décision permettrait d’éviter une deuxième vague du nouveau coronavirus, qui risquerait de compliquer la situation du pays, a dit le MSPP. Une très nette augmentation des cas de COVID-19 est observée, ces dernières semaines, dans le pays. Les cas les plus notables sont détectés dans le domaine de la Culture. Ce qui fait redouter une deuxième vague de la pandémie de COVID-19 en Haïti, a exposé le MSPP. 127 personnes infectées au COVID-19 ont été recensées, le 11 janvier 2021, en Haïti, a révélé le Ministère de la Santé Publique et de la Population (MSPP), dans une note en date du 12 janvier 2021.

« […] Considérant une très nette augmentation des cas de Covid-19, observée ces dernières semaines dans le pays, ce qui fait redouter une deuxième vague de la pandémie en Haïti;

Considérant que jusqu’à date, ce sont 814 nouveaux cas positifs qui ont été recensés au mois de décembre 2020, une augmentation de 300 % par rapport aux 221 cas recensés en novembre 2020, pour les neuf premiers jours du mois de janvier 2021, 288 nouveaux cas de contamination sont rapportés, ce qui traduit une moyenne journalière de 32 cas confirmés. La situation au niveau de la région métropolitaine demeure particulièrement préoccupante où 714 des 814 cas soit 87.71 % des nouveaux cas positifs ont été notifiés durant le mois de décembre […];

Considérant que dans le contexte des fêtes de fin d’année, les déplacements à l’intérieur du territoire national ou encore des Haïtiens de la diaspora rentrant en Haïti, les risques de propagation de la pandémie se sont accrus; Vu que, durant ces évènements, les gestes barrières, tels que le port du masque, le lavage des mains et la distanciation physique ne sont que très peu respectés;

Considérant qu’avec le lancement des festivités pré-carnavalesques ainsi que la reprise des activités scolaires et académiques, dans le non-respect des mesures barrières, le pays risque d’être entraîné dans une spirale d’apparition de nouveaux foyers de propagation de la pandémie si des mesures drastiques ne sont pas prises aux plus hautes sphères de l’État haïtien;

Parallèlement, la communauté scientifique internationale, a observé, fin décembre 2020, la propagation rapide d’un nouveau variant de la COVID-19 appelé VUI 202012/01. Initialement découvert au Royaume-Uni, il s’est étendu à de nombreux autres pays dont les États-Unis d’Amérique. […] Il semblerait que cette nouvelle souche soit davantage transmissible et qu’elle toucherait majoritairement des personnes jeunes.

Considérant que cette «évolution» du virus complique, encore plus, la réalité de la pandémie dans le monde, particulièrement aux États-Unis d’Amérique, pays le plus touché par la pandémie, d’où proviennent aussi la majorité des vols rentrant en Haïti et lieu de résidence de nombreux artistes et autres compatriotes haïtiens […], l’alarme doit être lancée, si nous voulons éviter le pire.

Face à ce constat, le Ministère de la Santé Publique sollicite l’intervention de la Primature et de la Présidence pour le rétablissement de l’État d’urgence sanitaire, afin de nous éviter une seconde vague du virus qui viendrait davantage compliquer la situation de notre pays. Il s’agira, à travers cette décision d’intérêt public, d’imposer à la population durant les 15 prochains jours, le strict respect des mesures suivantes:

1. Couvre-feu de 10h00 du soir, jusqu’à 6 heures du matin;

2. Cessation des activités artistiques et culturelles;

3. Fermeture des bars, restaurants et night-clubs;

4. Réduction du personnel travaillant dans les institutions publiques, tout en encourageant le travail à domicile;

5. Installation de points de lavage d’eaux, dans les espaces publics;

6. Port obligatoire du masque dans les espaces publics;

7. Respect de la distanciation physique dans les espaces publics;

8. Prise de température dans tous les institutions privées et publiques et les points d’embarquement et de débarquement de passagers;

9. Annulation des festivités des dimanches pré-carnavalesques;

10. Restriction du nombre de participants dans les cérémonies telles que : baptêmes, mariages, funérailles, cérémonies vaudou et autres activités religieuses;

11. Fonctionnement des universités et des écoles suivant un système de vacation et/ou de rotation pour limiter le nombre de présences dans les salles de cours.»

Emmanuel Saintus

Articles Similaires

Back to top button