acceuilActualitéEducation & Développement

Fin satisfaisante des épreuves officielles de la 9e année fondamentale

Le mercredi 14 octobre 2020, les candidats de la 9e année fondamentale ont bouclé, comme prévu,  les épreuves officielles de cette année.  La majorité des candidats a été satisfaite du déroulement de ces examens, tout en espérant des résultats positifs.  Certains n’ont pas caché leur satisfaction, compte tenu des textes d’examens qui étaient apparemment à leur portée.  Selon le ministère de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle (MENFP), toutes les opérations sont bien bouclées pour la passation des épreuves officielles de 9e AF, déroulées sans trop grande difficulté sur tout le territoire national.

Une association de femme lance un programme d’accompagnement aux femmes vulnérables

L’association dénommée le Refuge des Femmes d’Haïti « REF-HAITI » a lancé un nouveau programme d’accompagnement pour soutenir les femmes vulnérables.  Pas moins de vingt femmes dont 8 travailleuses de sexe et 12 femmes PVVIH recevront une formation et un encadrement en couture, entrepreneuriat et marketing, leur permettant de prendre leur vie en main.  Au terme de cette formation qui a été lancée le jeudi 15 octobre 2020 à la Croix-des-Bouquets, elles recevront chacune une machine à coudre et un kit d’hygiène.  Elles signeront un contrat pour la fabrication de 100 000 masques, a informé Novia Augustin, la présidente de l’association.  La formation durera 15 jours et le programme s’étend sur trois mois, a indiqué madame Augustin qui annonce qu’avec le support du PNUD, Programme des Nations Unies pour le Développement, plusieurs départements dont le Nord, le Nord-Ouest et la Grand’Anse, seront touchés.

Les greffiers en pleine trêve

Après plusieurs mois de grève, le mercredi 14 octobre 2020, l’Association Nationale des Greffiers Haïtiens a fait savoir qu’il entend observer une trêve jusqu’au 14 décembre prochain. Cette résolution de l’ANAGH vise à favoriser, aux justiciables, l’accès à la justice, afin de ne pas pénaliser davantage les détenus dont les dossiers sont en attente de recevoir jugement.  La situation des personnes qui sont en détention préventive prolongée interpelle la conscience de plus d’un, principalement celle des greffiers haïtiens, fait savoir Martin Aîné, président de l’ANAGH.  À travers cette trêve, une fois de plus, les greffiers entendent tester la bonne foi des autorités concernées.  Celles-ci ont omis, depuis près de trois ans, d’appliquer les accords du 3 novembre 2017 et du 23 mai 2019. Dans l’intervalle, lit-on, si rien n’est fait, les greffiers entreront en grève purement et simplement pour continuer à réclamer le respect des accords.

Célébration de la Journée mondiale de l’alimentation

La célébration de la Journée mondiale de l’alimentation rappelle la nécessité d’agir pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle (SAN) en Haïti.  Il faut une action concertée pour répondre de façon durable à cet appel.  À l’heure où les conditions de vie se détériorent en Haïti, RANFOSE, financé par l’Agence des États-Unis pour le Développement International (USAID), a lancé un appel aux consommateurs, à la société civile, au secteur privé et au gouvernement, pour adopter rapidement des mesures pour l’éradication de la faim,  en vue d’offrir un avenir plus sûr aux enfants.  La société civile doit jouer un rôle-clé, en soutenant les initiatives de développement et d’actions sociales, tels les filets sociaux productifs et les programmes de cantines scolaires au sein des communautés et dans les écoles publiques et privées.  Les entreprises du secteur privé peuvent contribuer à un système alimentaire durable, à travers des mécanismes de renforcement du secteur industriel.  Ce secteur  est appelé à jouer un rôle de leader au niveau des chambres de commerce et des associations patronales, pour établir des plateformes d’appui mutuel aux entreprises, d’accès à des capitaux, au savoir-faire et à l’expertise nécessaire pour créer un environnement propice aux affaires.  L’État doit  contribuer à la SAN par l’adoption et l’exécution de programmes d’aide alimentaire, de protection sociale,  de transferts monétaires ciblés et de conservation des ressources naturelles.  Les entreprises locales et les petits producteurs agricoles qui ont le soutien nécessaire pour s’approvisionner en intrants, produire les aliments et pénétrer les marchés seront plus performants.

La FHF perdure dans sa crise

Des anciens internationaux et cadres du centre de formation Camp Nous, dont :  Pierre Richard Bruny, Guiliano Philippe, Paulin Jean ou encore Géraldine Calixte, avaient constaté, selon leur avis, une situation dégradante au sein de l’unique centre de formation du pays.  Ils avaient pris alors le chemin de la presse pour tenter d’éradiquer le problème et conscientiser peut-être les responsables de la fédération. Par la suite, très remonté par le comportement de ces personnes, le secrétaire général est  monté au créneau pour corriger ce qu’il appelle des dérives, les actes posés par ces derniers.  Sans langue de bois, Carlo Marcelin a tenu à rappeler à tout un chacun qu’il est le chef principal du bureau fédéral, malgré la présence de Variéno Saint-Fleur, le président a. i. de la FHF.  Il a  rappelé à l’ordre et menacé ces anciens internationaux.  « Il est strictement interdit de s’adonner à des pratiques contraires aux principes administratifs régissant le bon fonctionnement de la fédération.  Aucun employé, sans distinction aucune, n’est autorisé à engager la fédération sans l’approbation du secrétaire général, chef par excellence de l’administration, reconnu comme tel.  En conséquence, tout contrevenant à cette présente fera l’objet de sanctions disciplinaires rigoureuses », a martelé le SG de la FHF.

La commission d’éthique de la FIFA boucle son enquête sur la FHF

La commission d’éthique de la Fédération Internationale de Football Amateur (FIFA) dit avoir  bouclé son enquête sur Yves Jean-Bart, président de la Fédération haïtienne de football, accusé de viols sur des joueuses mineures, qui avait été  suspendu pour un total de 180 jours.  La Commission avait également suspendu, dans ce même dossier, une ancienne capitaine de l’équipe nationale.  La Commission a fait cette annonce le jeudi 15 octobre 2020.  La Chambre d’instruction de la Commission d’éthique de la Fédération Internationale de Football Amateur (FIFA) a « soumis son rapport final, accompagné du dossier d’instruction », à la Chambre de jugement.  C’est le signe que cette affaire entre en phase de sanctions.  La justice interne de la FIFA a également annoncé avoir « élargi le périmètre de l’instruction » et a suspendu, pour 90 jours, Yvette Félix, 38 ans, entraîneuse adjointe au Centre technique national de Croix-des-Bouquets et ex-capitaine de l’équipe nationale.  Niant en bloc les accusations portées contre lui, Dadou Jean Bart dit avoir porté plainte à Paris contre le journaliste français, co-auteur de l’enquête du Guardian.

Rencontre entre l’ANAPPROSS et le MEF

Une rencontre entre les responsables de l’Association Nationale des Propriétaires des Stations-Services  (ANAPPROS) et les autorités du ministère de l’Économie et des Finances a eu lieu le mercredi 14 octobre 2020.  Cette rencontre a été organisée dans le but de trouver une solution pouvant permettre la réouverture des stations d’essence, fermées en signe de protestation contre le comportement des importateurs.  Selon André Dériphonse, les autorités font preuve de bonne volonté, lors de cette rencontre.

Poursuite de l’insécurité à Port-au-Prince

Les corps sans vie de deux hommes gisant dans leur sang ont été découverts le mercredi 14 octobre sur le Boulevard Jean-Jacques Dessalines, au centre-ville de Port-au-Prince.  L’une de ces victimes a été identifiée comme un agent de la Police nationale d’Haïti, faisant partie  de la 21e promotion.  Des riverains ont affirmé  qu’ils se sont entretués à la suite d’une altercation.

Des cas de viol en série dans la Grand’Anse

Le coordonnateur général de l’Initiative départementale contre la traite et le trafic des enfants, Gérard Guillaume, a affirmé que les cas de viol et  d’agression sexuelle sur mineures ont pris des proportions angoissantes dans le département de la Grand’Anse.  Le  militant des droits humains a indiqué qu’il y avait une quarantaine d’écolières du Collège la Prophétie de Beaumont, âgées entre 14 et 17 ans qui sont tombées enceintes durant la période de confinement.  Il dit avoir recensé aussi des cas de ce genre dans le Lycée de Beaumont.

Les petrochallengers contre Joseph Jouthe

Les petrochallengers ont exprimé leurs désaccords face à  la décision du Premier ministre Joseph Jouthe de mettre sur pied un task force visant à évaluer les rapports 2 et 3 de la Cour Supérieure des Comptes et du Contentieux Administratif (CSC/CA).  Selon Ricardo Fleuridor du mouvement  « Nou pa p konplis », au lieu de monter cette entité, le chef du gouvernement devrait transmettre les documents au ministre de la Justice et de la Sécurité publique qui, lui-même, les acheminerait au parquet.

L’OPC en faveur  d’une meilleure distribution de la justice sociale

À 48 heures de la commémoration de la Journée mondiale contre le refus de la pauvreté, célébrée le 17 octobre de chaque année, le Protecteur du Citoyen, Me Renan Hédouville, a recommandé au gouvernement d’œuvrer contre la corruption, le vol et le gaspillage, afin de favoriser une meilleure distribution de la justice sociale.  Me Hédouville a fait savoir que la majorité de la population n’a pas accès aux besoins de base.  Il a invité les organisations des droits humains à s’unir pour lutter contre la misère.

Moïse Jean-Charles fait le jeu de Jovenel

L’ancien sénateur du nord et leader de la plateforme Pitit Dessalines, Moïse Jean-Charles, a démenti la déclaration du sénateur Nènel Cassy, membre du Secteur Démocratique et Populaire, qui avait affirmé qu’il  lui aurait confirmé sa présence, lors de la manifestation du samedi 17 octobre prochain, à Port-au-Prince.  Moïse Jean-Charles a déclaré n’avoir jamais parlé à personne du Secteur Démocratique et Populaire.

Immense montée des actes de banditisme

La Commission Épiscopale Justice et Paix (CEJILAP) dit avoir constaté une montée disproportionnée des actes de banditisme dans  le pays.  Le  représentant de la Commission, Antoine Viaux, lors d’une conférence de presse, a dénoncé l’impunité et l’injustice qui gangrènent le pays.  Le militant des droits humains exhorte le ministre de la Justice et de la Sécurité publique à mettre tout en œuvre afin de rendre justice au Bâtonnier de l’Ordre des avocats, Me Monferrier Dorval, assassiné le 28 août dernier, à l’étudiant Grégory Saint-Hilaire ainsi qu’à  toutes les autres victimes de l’insécurité.

Nènel Cassy, amer contre le président du tiers du Sénat

L’ancien sénateur des Nippes, Nènel Cassy, a jugé que le président du tiers du Sénat, Pierre François Sildor, a violé le règlement intérieur du Grand Corps, en recevant le Premier ministre Joseph Jouthe pour lui remettre les rapports 2 et 3 de la Cour Supérieure des Comptes et du Contentieux Administratif sur la dilapidation du fonds PetroCaribe. Il a expliqué qu’un Premier ministre qui n’a pas passé par-devant le Sénat n’avait pas le droit d’y rentrer.

Le PHTK présente ses sympathies au sénateur Youri Latortue

Le Parti Haïtien Tèt Kale (PHTK), dans une note signée par son président officiel, Liné Balthazar, dit apprendre avec beaucoup d’émotion la nouvelle de l’assassinat de l’agent de sécurité rapproché du sénateur Youri Latortue, membre de l’opposition.  Le leader du parti au pouvoir demande aux autorités judiciaires d’étaler tous les efforts, en vue de retrouver les coupables et de les remettre à la justice.

Altidor Jean Hervé

Articles Similaires

Back to top button