acceuilActualitéCoup d’oeil sur le mondeEconomie & FinancesEn brefInsécurité & BanditismeJustice

Alors, avis de tempête sur Jovenel Moïse

Les récentes déclarations de Jovenel témoignent de la perte de confiance du président envers ses propres alliés et amis. Jovenel Moïse fait semblant d’être le géant en colère qui donne des ordres à ses chefs, mais dont les directives sont systématiquement ignorées. Vigilance: les jovenéliens sont des fourbes. Voilà, une fois de plus, la preuve que les jovenéliens ne sont que des grandes gueules et des couards qui ne s’attaquent qu’à des pays faibles, à l’exemple de leurs maîtres. Parler avec Jovenel Moïse c’est se soumettre car il n’a aucune parole et ne respecte absolument rien. Il est un menteur parce que celui qui prétend être soucieux du peuple haïtien ne conspire pas contre ses conditions de vie.

 

Commission de pacotille

Jusqu’où ramera Jovenel dans le vide? Le pouvoir n’a cessé de créer des commissions pour faire plaisir à ses amis. Cette fois-ci, c’est la création d’une commission chargée de mener une mission d’intimidation de pacotille. En effet, le mercredi 24 juin 2020, Jovenel Moïse a procédé à l’installation du Comité de la Stratégie nationale de l’Inclusion Financière, au Palais National. Cette commission est composée, entre autres, des ministres de l’Éducation nationale, de l’Économie et des Finances, du Commerce et de l’Industrie, de la Justice et de la Sécurité Publique, de la Planification et de la Coopération externe, du Gouverneur de la Banque Centrale et de trois représentants de la présidence. Elle a pour but de faciliter l’accès au crédit et au service d’assurance, au profit des entrepreneurs de toutes les couches sociales à travers tout le territoire national. Sans Blague! Pour Jovenel Moïse, la mise sur pied de cette commission répond à deux préoccupations: d’abord les entrepreneurs, les petits entrepreneurs notamment ceux du secteur agricole vont bénéficier du crédit et d’un service d’assurance, ce, à travers tout le pays. En outre, il veut renforcer les politiques publiques en matière d’inclusion financière, afin de créer des richesses à travers le pays. «Seulement 54% de la population haïtienne ont accès au système financier haïtien et pas moins de 3% ont accès au crédit», a dit Jovenel Moïse, ajoutant que la seule façon de combattre la misère dans le pays c’est d’investir dans le secteur agricole.

Pour sa part, Michel Patrick Boisvert, Ministre de l’Économie et des Finances, a fait savoir lors de la présentation de la feuille de route dudit comité, que la transparence et l’équité doivent être respectées dans toutes les actions à entreprendre par les membres dudit comité.

Emmanuel Saintus

 

Articles Similaires

Back to top button