acceuilActualitéCoup d’oeil sur le mondeEconomie & FinancesInsécurité & BanditismeJusticeNewsreelNouvèl kout an kreyòlPerspective & Politiquesciences et santé

Les déblatérations de Jovenel Moïse

Du fait que Jovenel Moïse et son clan soutiennent largement les oligarques, ces derniers sont toujours prêts à les aider, dans des conflits en cours en Haïti. Le président Jovenel Moïse cherche toujours à prendre les autres pour boucs émissaires de son incompétence. Jovenel Moïse ne cesse de prendre ses rêves pour des réalités. Des promesses non tenues, des insinuations, de pures machinations, sont devenues la règle pour Jovenel. La chose la plus inquiétante est l’acceptation de ces mensonges par le plus grand nombre. Ces propagandes mensongères ou trompeuses trouvent de puissants relais parmi des personnalités publiques, notamment des journalistes et des hommes politiques. Il n’a pas honoré ses promesses de campagne, mais il continue à faire les mêmes promesses. Jovenel Moïse ne comprend pas que la politique du mensonge ne peut pas s’éterniser. En effet, le président Jovenel Moïse a participé à un sommet (virtuel), le jeudi 28 mai 2020, à l’initiative de l’ONU, du Canada et de la Jamaïque. Ce sommet a été consacré au financement du développement, dans l’ère de la pandémie de COVID-19 et au-delà. Sur invitation du Secrétaire Général de l’ONU, Antonio Guterres, Jovenel Moïse a pris part à ce sommet et, dans sa prise de parole, il n’a pas cessé de leurrer tout le monde. «Cette réunion est l’occasion pour moi d’informer la communauté internationale, qu’en dépit de nos moyens limités, nous avons adopté, très tôt, un ensemble de mesures pour limiter la propagation du coronavirus en Haïti. L’état d’urgence sanitaire a ainsi été décrété en Conseil des Ministres et, sur l’ensemble du territoire haïtien, le Gouvernement a assuré la promotion des mesures barrières, exigé le port du masque de protection, interdit les mouvements de foule, fermé les frontières, les crèches, écoles et universités, ouvert des centres de prise en charge des personnes testées positives à la COVID-19, etc… En effet, la pandémie engendre, d’ores et déjà, des impacts socio-économiques importants. En Haïti, tous les domaines d’activité sont déjà durement affectés. L’État haïtien envisage d’accorder un accompagnement socio-financier aux secteurs affectés, en vue de les aider à se relever. Mon administration prévoit également un accompagnement aux professionnels de l’éducation et aux établissements scolaires et universitaires», a fantasmé Jovenel Moïse. Et de poursuivre «Permettez-moi de conclure en réitérant ma détermination à ne pas baisser les bras face aux immenses défis auxquels mon pays est confronté, notamment d’organiser les élections démocratiques pour le renouvellement de nos institutions démocratiques. Je m’engage à prendre toutes les dispositions nécessaires, en vue de continuer et d’aboutir aux réformes nécessaires au bien-être et à l’émancipation du peuple Haïtien. J’invite déjà tous les partenaires et amis d’Haïti à se joindre à nous pour agir et relever ensemble ces défis colossaux. Je vous assure de mon côté que la République d’Haïti continuera à tenir ses engagements internationaux, pour qu’au niveau régional et mondial, les réponses soient à la dimension des attentes de nos peuples.»

Emmanuel Saintus

Articles Similaires

Lisez aussi
Close
Back to top button