Corruption : certains ministres sont en état de choc aigu

« … les pratiques de la corruption n’ont pas cessé après la fuite de Duvalier en 1986, elles ont persisté. La prévarication cette fois (consiste) d’une part, à continuer avec les pratiques corruptrices pendant qu’on dénonce la corruption des Duvalier et de leurs complices, mais aussi en protégeant ces derniers de toute poursuite [judiciaire] sérieuse… Le fil conducteur de la corruption de la justice n’est pas seulement au cœur de l’État mais aussi au cœur de la société civile… L’absence du procès du duvaliérisme et des tontons macoutes est le signe que le mal qui assaille ce pays est profond. C’est surtout la preuve que les présidents, gouvernements et leurs alliés qui succèdent à la dictature sanglante et prédatrice des Duvalier, bénéficiant presque des mêmes structures de corruption et de dépendance, n’entendent pas créer un précédent dont à leur tour ils peuvent devenir les victimes », avait révélé Péan, dans son document sur la corruption en Haïti. Roosevelt Bellevue, le ministre des Affaires Sociales et du Travail, soupçonné de corruption, dans une affaire de fraudes dans l'acquisition de kits scolaires surfacturés, a été révoqué. Dans le journal officiel Le Moniteur, N° 139, daté du mardi 29 août 2017, a été publié un arrêté nommant le premier ministre Jack Guy Lafontant, Ministre a.i. des Affaires sociales et du Travail. « Combattre la corruption et l'impunité est l'un des engagements de mon mandat. J'y mettrai toute ma force pour y parvenir. Un acte de corruption suppose la présence de corrupteurs et de corrompus. Tous sont passibles des mêmes peines, » a déclaré le Président Jovenel Moïse. Entre-temps, le mercredi 30 août 2017, la fuite d’une lettre sur les réseaux sociaux fournit de nouveaux éléments. Dans cette lettre adressée au ministre de l’Économie et des Finances, le ministre des Affaires sociales et du Travail demande que soit autorisé le paiement des factures dans le cadre du programme de la rentrée des classes. Pour National Trading Group (NIF # 00637-419-8) : 23 925 000 gourdes, pour AGP Papeterie (NIF # 00577-821-8) : 13 200 000 gourdes, pour l’entreprise Haïti Supply (NIF # 000762-081-5) : 24 145 000 gourdes, pour Energitek (NIF # 000-368-072-2) : 23 925 000 gourdes, pour N G A Entreprise (NIF # 000 673 988-4) : 24 200 000 gourdes et pour Kayimit Sales and Services (NIF # 000-406-030-0) : 9 994 600 gourdes. Le montant total de ces factures, selon la lettre, est de 19 389 600 gourdes. Cette affaire de corruption, à laquelle plusieurs membres du gouvernement seraient mêlés, a provoqué la colère du chef de l'État qui a exigé l'ouverture d'une enquête. «Zéro corruption, tel est le mode qui anime l'équipe en place» avait déclaré M. Jura, lors d'une conférence de presse. « Le pouvoir exécutif a remercié le ministre Bellevue, le premier ministre Jack Guy Lafontant prend charge pour le moment », a dit Lucien Jura. De son côté, Pierre Josué Agénor Cadet, le ministre de l’Éducation nationale, nie toute implication de son directeur de cabinet, Jackson Pléteau, dans des cas de corruption liée à une affaire de surfacturation de kits scolaires. Le ministre Cadet affirme n’avoir signé jusqu’ici, aucun contrat en ce sens. Entre temps, le ministre a.i des Affaires sociales, Jack Guy Lafontant, également premier ministre, n’a pas répondu, le mardi 5 septembre 2017, à la convocation de la commission des Affaires sociales du Sénat. La commission des Affaires sociales du Sénat avait invité Jack Guy Lafontant à une séance de travail, le mardi 5 septembre 2017. « Cette démarche s’inscrit dans la perspective de faire la lumière sur l’ensemble des révélations relatives au dossier de corruption entraînant la révocation du ministre des Affaires sociales et du Travail, Roosevelt Bellevue. Il faut que toutes ces personnes comparaissent devant la justice », avait déclaré le président de la commission, Antonio Chéramy. De son côté, le sénateur du Centre, Willot Joseph, a soutenu que « d’autres personnes impliquées dans le scandale sont repérables, si l’on cherche minutieusement à y voir clair ». « Il y a des gens qui font plus que Roosevelt Bellevue. Il faut continuer à les chercher », a-t-il dit, sans verser dans les détails. Sous l’insistance des journalistes, Willot Joseph, non sans humour, a expliqué que « personne n’échappera ici, s’ils veulent mettre des corrompus sous les verrous ou encore mieux, combattre la corruption ». Le ministre des Affaires sociales a été proposé au gouvernement par le sénateur Dieupie Chérubin.
Publier le : 10/09/2017   Auteur : Emmanuel Saintus

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Ajouter un commentare
Pseudo *
Commentaire *
   
 

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

En bref
Voir aussi
Compteur de visite
9954623 visiteurs dont
839 aujourd'hui,
13647402 pages affichées
>>>>>