Le ministère à la Condition féminine, regagne la place Catherine Flon, après 13 ans d’abandon

Le ministère à la Condition Féminine et aux Droits de la Femme (MCFDF) a organisé le mardi 16 mai 2017 une cérémonie sur la Place Catherine Flon, au Champ-de-Mars, en mémoire des héroïnes, notamment Catherine Flon, Sanite Bélair, Cécile Fatiman, etc, qui ont combattu aux côtés des hommes pour doter le pays d’un drapeau le 18 mai 1803, un symbole d’unité entre différentes couches sociales, exploitées par le système colonial, ouvrant la voie à la proclamation de l’indépendance du pays le premier janvier 1804. Des organisations et des militantes pour l’émancipation des femmes, la section protection des droits des femmes au sein de la Police Nationale d’Haïti (PNH), des cadres du ministère à la Condition féminine et des centaines d’élèves ont pris part à cette activité. Un défilé a été organisé avec des troupes de danse et une compagnie théâtrale a mis en scène un tableau avec acteurs allégoriques, retraçant le rôle des femmes au moment de la création du bicolore haïtien. La ministre à la Condition féminine et aux Droits de la Femme, Mme Eunide Innocent, a profité de l’occasion du 214e anniversaire du bicolore, pour réapproprier la place publique attribuée à Catherine Flon et pour rappeler que le nom attribué à cette place est dû aux efforts et aux actions des organisations de femmes qui ont pris l’habitude de manifester en ce lieu pour réclamer une place pour les héroïnes de l’indépendance. Elles ont eu gain de cause, la place fut baptisée « Place Catherine Flon ». La ministre a salué les efforts de ces courageuses femmes qui ont lutté pour que les héroïnes de la bataille pour l’indépendance du pays aient enfin un espace public, dédié à leur mémoire, tout en déplorant que très souvent l’histoire du pays ait mis de côté le rôle joué par les femmes dans la lutte menant à l’indépendance de la Première République Nègre au monde. « Catherine Flon, Sanite Bélair, Cécile Fatiman, Claire Heureuse Félicité-Bonheur Dessalines, Marie Louise Toussaint, Pierrette Jolibois, Henriette Saint-Marc, nous leur devons une reconnaissance illimitée et un hommage bien mérité » a déclaré la ministre qui a souligné l’importance des rôles joué par ces héroïnes qui n’ont raté aucune grande occasion de l’histoire devant mener à l’avènement de l’indépendance du pays. « Les généraux de l’armée de l’indépendance n’ont pas mené la bataille seuls. Lors de la cérémonie du Bois-Caïman, les femmes y étaient. Lors de la création du drapeau, elles ont répondu ‘’présente’’. Les femmes sont des artisanes de la bataille de l’indépendance. Elles ont bâti l’histoire du pays avec leurs têtes, leur âme, leurs entrailles et leur sang » a indiqué la ministre Eunide Innocent, arguant que « Haïti, c’est le résultat de combats de femmes et d’hommes ». Treize (13) ans après la création de la place Catherine Flon le 16 mai 2004, la ministre a rappelé les objectifs qui ont poussé les autorités de l’époque à ériger cet espace à la mémoire des femmes qui ont marqué l’histoire du pays mais qui avaient été reléguées aux oubliettes. Elle a cité les paroles de l’ancienne ministre à la Condition féminine, Mme Adeline Magloire Chancy : « il faut rompre avec ce silence de l’histoire sur les héroïnes de l’histoire d’Haïti ». Paraphrasant également l’ancien Premier ministre Jacques Edouard Alexis qui a exigé de « rendre justice aux héroïnes de notre histoire », Mme Eunide Innocent a fait savoir que le gouvernement, à travers son ministère, s’engage dans la démarche visant réaffirmer la présence des femmes dans l’histoire de la bataille pour l’indépendance du pays. Elle indique que cette démarche permettra à la jeunesse et aux générations futures, de savoir le rôle joué par les femmes pour bâtir cette nation. « Je viens de dire à la population, (à) toute la nation, ce que cela représente. Je viens de dire à toutes les fillettes et jeunes filles, cette place est la leur également » a-t-elle fait savoir. Elle a qualifié la place de symbole qui, selon elle, devrait être présent à l’esprit de tout le monde, des femmes en particulier. Et qui devrait les encourager à connaître le rôle joué par chaque héroïne de la patrie. La ministre a annoncé le lancement des démarches pour le réaménagement de la place Catherine Flon. Toutefois, elle a fait savoir que le travail va continuer afin de redonner aux héroïnes de la patrie, leur place parmi les héros de l’indépendance. La ministre a invité l’assistance à scander : « À l’ombre de notre bicolore, nous travaillons pour l’égalité homme et femme ! ».
Publier le : 27/05/2017   Auteur : Jean Baptiste Genson

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Ajouter un commentare
Pseudo *
Commentaire *
   
 

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

En bref
Voir aussi
Compteur de visite
9956501 visiteurs dont
2717 aujourd'hui,
13650550 pages affichées
>>>>>