Les pluies répétitives font presqu’aussi mal qu’un cyclone

Au fur et à mesure qu’approche la saison cyclonique, les pluies répétitives pouvant nous servir pour mieux nous préparer en conséquence, s’avèrent trop catastrophiques pour notre pauvre Haïti. Même l’Aéroport international Toussaint Louverture n’est pas épargné par les inondations. La salle d’arrivée, la salle des bagages, les carrousels et les boutiques de l’aéroport international étaient sous les eaux mardi dernier. « On a dû garder les passagers à bord des avions pendant plus d’une heure », a confié au Nouvelliste un employé de l’aéroport joint par téléphone. Un des vols commerciaux de l’American Airlines a dû éviter l’aéroport de Port-au-Prince pour aller atterrir en République dominicaine, a-t-il dit au journal, information confirmée par un responsable de l’American Airline. Les pistes d’atterrissage de l’aéroport sont toujours opérationnelles mais les passagers avaient jusqu’à mardi après-midi du mal à embarquer et à débarquer. Selon Nadia Lochard, coordonnatrice de la Protection civile pour le département de l’Ouest, ce sont les eaux de la zone de Clercine, inondée depuis dimanche, qui ont dérivé et envahi l’aéroport. Les sapeurs-pompiers, a-t-elle ajouté, devaient intervenir rapidement pour faire évacuer l’eau. La coordonnatrice générale de la Protection civile, Alta Jean-Baptiste, a souligné au Nouvelliste que cette situation n’arrive que rarement à l’aéroport de Port-au-Prince. Elle a fait savoir que la Protection civile a déjà fait des recommandations aux TPTC pour voir ce qui provoque cette coulée d’eau vers l’aéroport. Dans un communiqué, le directeur général de l’Autorité aéroportuaire nationale (AAN), Irving Méhu, s’est excusé auprès des usagers de l’aéroport « de la situation de perturbation occasionnée par les averses le mardi 2 mai 2017, ayant provoqué l’inondation des zones d’arrivée et de départ. » M. Méhu a rassuré les voyageurs et les usagers qu’il a fait diligence et pris les dispositions pour résoudre le problème. D’autre part, on dénombre au moins un mort et quatre blessées dans la commune de Cité-Soleil, à la suite des inondations des derniers jours sur le département de l’ouest, selon la coordonnatrice de la Protection Civile dans ce département, Mme Nadia Lochard. Mme Lochard informe en outre qu’environ trois mille cinq cent cinquante (3 550) maisons ont été détruites dans les communes de Carrefour, Port-au-Prince, Cité-Soleil, Delmas, Tabarre et Pétion-ville. Elle appelle les populations vivant dans les zones à risque à la vigilance, rappelant que la saison cyclonique commence seulement le 1er juin. Ailleurs, dans les autres départements, les pluies diluviennes qui s’abattent sur Haïti depuis plusieurs semaines ont fait 3 morts dans le Bas Plateau central, notamment à San Pèdre, une localité de la commune frontalière de Belladère. Des plantations ont été également saccagées dans diverses sections communales de Lascahobas, comme à Petit-Fond et La Hoye Casse, a rapporté Adjanithe Jean-Pierre, animatrice du GARR basée dans ladite commune. Élicien Ladouceur, un quinquagénaire, sa femme, Rosemène et un mineur âgé de 15 ans ont été tués par la foudre, le 29 avril 2017. Un âne qui appartenait à ce couple défunt n’a pas non plus été épargné. Cet incident malheureux est survenu au moment où les victimes se trouvaient dans une plantation de pistache. Le fleuve Artibonite en crue à chaque averse, a provoqué la perte des plantations de toutes sortes dans les zones limitrophes, selon la même source. À Fonds-Verrettes, une commune frontalière du département de l’Ouest, la route a été coupée par les averses. La circulation a été paralysée pendant plus de 3 jours. Des travaux ont été effectués en vue de résoudre ce problème. Tout en présentant ses sincères sympathies aux parents et amis éplorés, le GARR appelle les autorités haïtiennes à mettre les bouchées doubles, en vue d’éviter le pire, au seuil de la saison cyclonique. Il exhorte les familles résidant dans des zones à risque à la prudence, durant toute la saison pluvieuse. Si on ne peut supporter les quelques gouttes de pluies qu’en sera-t-il advenant un cyclone!!!
Publier le : 13/05/2017   Auteur : Altidor Jean Hervé

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Ajouter un commentare
Pseudo *
Commentaire *
   
 

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

En bref
Voir aussi
Compteur de visite
9032091 visiteurs dont
2750 aujourd'hui,
12267298 pages affichées
>>>>>