Me Osner Févry se réjouit

L'avocat et professeur a estimé que la présence d'un telle force en Haïti était une anomalie, en termes du droit international. Haïti est prête à assumer son indépendance et sa sécurité, selon maître Osner Févry que nous écoutons. Selon l'homme de loi, le gouvernement doit nommer au plus vite un état-major provisoire des forces armées haïtienne. Pour lui, l'utilité d'une telle force ne se discute pas. Maître Févry incite par ailleurs les autorités du pays à ne pas regarder à la dépense lorsqu'il s'agit de recréer cette institution qu'il estime indispensable à la sécurité nationale. 
Publier le : 29/04/2017   Auteur :

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Ajouter un commentare
Pseudo *
Commentaire *
   
 

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

En bref
Voir aussi
Compteur de visite
9032063 visiteurs dont
2722 aujourd'hui,
12267270 pages affichées
>>>>>