Graduation, réunions, promesses, la PNH prête pour la relève ?

Une nouvelle cohorte de policiers vient grossir les rangs de la police nationale d'Haïti, avec la graduation de la 27e promotion qui compte 946 agents dont 80 femmes. Ces nouveaux policiers étaient en formation à l'École de police depuis juillet 2016. Ils ont notamment été formés en droits humains, techniques de combat, techniques de tirs et déontologie, a informé le directeur de l'école de police, le commissaire Bernard Élie. Pour sa part, le directeur général de la police nationale, Michel-Ange Gédéon, a rappelé aux nouveaux agents de la PNH, leur mission consistant à protéger les vies et les biens, à faire respecter l'ordre et à maintenir un climat de stabilité dans le pays. Il leur a demandé d'éviter tout écart de conduite et manquement à la déontologie de l'institution policière. Le chef de la PNH a également rappelé aux nouveaux agents, que la PNH sera bientôt la seule force pour assurer la sécurité du pays après le départ des casques bleus de la MINUSTAH, la Mission des Nations-Unies pour la Stabilisation d'Haïti. Michel-Ange Gédéon a aussi informé que l'année 2017 sera marquée par l'entrée en formation et la graduation de la 28e promotion de la PNH. Participant à la cérémonie, le Président Jovenel Moise a promis l'accompagnement de son administration à la force de police et annonce que l'hôpital de Fontamara sera bientôt transformé en un centre de soins pour les policiers, victimes dans l'exercice de leur fonction. Il a aussi promis que l'État aiderait les proches de tout agent de la PNH, tombé en servant la population. Jovenel Moïse a rappelé aux nouveaux agents que leur mission consiste également à protéger les citoyens, à faire respecter le code de la route, à accueillir le public, à venir en aide aux paysans, à lutter contre les trafiquants et les criminels, à rechercher les bandits et les délinquants, à exécuter les ordres de la justice. D’autre part, le Conseil Supérieur de la Police Nationale (CSPN) a organisé le mardi 28 mars 2017, sa première réunion à l’issue de laquelle, un nouveau plan de sécurité a été adopté. Le chef du CSPN, Jack Guy Lafontant, a annoncé à l'occasion, le départ de la force onusienne du pays dans les six (6) prochains mois, saluant les progrès réalisés par la PNH qui est, selon lui, en mesure de prendre la relève. Du coup, il a fait le point autour des priorités de son gouvernement en matière de sécurité, insistant sur la nécessité pour que le pays évolue dans un climat stable. Il s’est toutefois abstenu de dévoiler les détails du nouveau plan, soulignant que cette question ne peut faire l’objet de publicité. Le chef du gouvernement assure que son équipe va travailler à attirer plus d’investissements dans le pays, à travers l’instauration d’un climat serein.
Publier le : 08/04/2017   Auteur : Emmanuel Saintus

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Ajouter un commentare
Pseudo *
Commentaire *
   
 

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

En bref
Voir aussi
Compteur de visite
9032041 visiteurs dont
2700 aujourd'hui,
12267244 pages affichées
>>>>>